Les petites recettes du rap français

/ le 31 octobre 2016
Les petites recettes du rap français
De Kekra à Kaaris, en passant par Alkpote, Despo Rutti, Ol Kainry, tous ces rappeurs ont des habitudes culinaires particulières et voici notre sélection.

« Remballe ta schneck en triangle comme un samossa». Si Kekra a une manière plutôt originale d’aborder la cuisine indo-pakistanaise, le rap français a, par nature, toujours eu un rapport particulier à la nourriture : métaphores imbriquant cuisson du poulet et rapports aux forces de l’ordre, comparaisons phalliques plus ou moins hasardeuses avec divers fruits et légumes, et autres figures de style improbables, ont fait de nos chers rappeurs les principaux alliés de l’industrie agro-alimentaire. 

 

Le poulet

La relation entre rappeurs et forces de l’ordre n’étant clairement pas des plus idylliques, la métaphore culinaire revenant le plus régulièrement est évidemment celle impliquant le Gallus Gallus Domesticus. Du sacrifice de poulets du Ministère Amer au poulet braisé de La Fouine sur Paname Boss, en passant par le mythique « j’ai roté mon poulet rôti et recraché deux ilotiers » de Booba, la volaille est assaisonnée à toutes les sauces, des mets les plus basiques jusqu’aux recettes les plus élaborées. Kaaris, toujours très raffiné, s’est ainsi distingué sur le titre Binks, en faisant preuve d’une délicatesse culinaire sans nulle pareil : « Rafale de pruneaux sur le comico, au menu c'est un tajine au poulet »


Le tajine de poulet aux pruneaux

Grand classique de la cuisine maghrébine, le tajine de poulet est un plat idéal pour satisfaire tout type de convive. Toujours apprécié, il ne demande pas une préparation excessive.

Coût : 10 à 15 euros pour 4 personnes. Vous trouverez moins cher, évidemment, mais en termes de rapport qualité/prix, difficile de faire mieux. 8/10
Temps de préparation (hors-cuisson) :
20 à 30 minutes. Tout à fait correct, pour un met plutôt élaboré qui ravira tout le monde. 8/10.
Qualités nutritives :
Suffisamment copieux, parfaitement diversifié (légumes, viande, féculents et même fruits), le tajine est une réussite totale. 10/10.
Le petit bonus rap français : habillez vos pillons de poulet d’un képi en pate alimentaire.

La volaille n’a pas seulement pour but de servir de prétexte aux bons mots envers la Police Nationale. Le rappeur français est un amoureux du poulet. Les poubelles des studios débordent de cadavres de coquelets désossés, frits, rôtis, yassa, ou braisés. Le poulet braisé a évidemment une place prépondérante, puisqu’il est franchement difficile de trouver un rappeur ne l’ayant pas cité au moins une fois. Et puis, il y a la fameuse enseigne de poulet frit, KFC, à qui Ol Kainry ou Zekwe Ramos semblent vouer un véritable culte. Ce dernier a d’ailleurs consacré un titre aux ailes de poulet sur son EP Frap Music , sorti avant l’été : Chicken Wings.

 

Les Chicken Wings

Coût : 5 euros pour 4 personnes. Ca vous coutera même moins cher de les préparer vous-mêmes plutôt que d’aller en chercher au fast-food sur le trottoir d’en face. 8/10
Temps de préparation (hors-cuisson) : 5 minutes. Là encore, difficile de faire plus simple. Il est techniquement impossible de louper une recette de chicken wings. 10/10
Qualités nutritives : Ce n’est que du poulet, calmez-vous. Prévoyez au minimum une salade en entrée et des frites en accompagnement. 3/10.
Le petit bonus rap français : remplacez la salade par de l’amnezia.

 

Les Chicken Dips

Le plus grand amoureux de la viande de poulet est indéniablement Ol Kainry, qui a consacré la moitié de sa discographie à lui rendre hommage. Sa relation avec l’animal ferait même parfois presque peur, comme lorsqu’il se lance dans une longue métaphore sexuelle filée, mettant en relation l’appétit du rappeur pour les dips et sa libido survoltée (« J'enlève un peu d'aluminium pour mater sa cuisse »).

 

Coût : 5 euros pour 4 personnes. Même principe que les wings, faites-les vous-mêmes. Ce sera moins cher, moins gras, et meilleur qu’au fast-food du coin.
Temps de préparation (hors-cuisson) : 5 minutes. Le plus compliqué est de choisir entre la mayonnaise, le ketchup et la sauce algérienne.
Qualités nutritives : 3.5/10. Tout comme les wings, les dips ne peuvent en aucun cas constituer un repas complet.
Le petit bonus rap français : tournez un clip, et mangez vos cuisses de poulet sur des cuisses de vixen.

 

 

Alkpote, le chef-cuistot

Auto-désigné Empereur de la Crasserie, Alkpote l’épicurien est aussi et surtout l’Empereur de son propre estomac. Sa discographie regorge d’un nombre incalculable de références à la bonne ou moins bonne cuisine. On pourrait écrire un livre de recettes complet en s’inspirant uniquement des textes du plus épicurien des rappeurs français -réellement. Sans en arriver à cette utopique extrémité, plongeons-nous dans quelques recettes inspirées par le maitre-pâtissier, le chef-cuistot.

 

La raclette : « Fais couler du fromage fondu sur ta pomme de terre »

Coût : 15 à 25 euros pour 4 personnes. Tout dépendra évidemment de la qualité du fromage choisi, du type de charcuterie choisie, des éventuels accompagnements (cornichons, légumes, champignons) et de l’appétit des convives. Pas donné, évidemment, mais peu de choses dans cette vie offrent autant de convivialité qu’une soirée raclette. 6/10.
Temps de préparation : 0 minute. C’est le grand avantage de la raclette : rien à préparer, si ce n’est peut-être la pré-cuisson des pommes de terre. 10/10
Qualités nutritives : Très copieux, mais très peu équilibré. A éviter si vous cherchez à retrouver la ligne, idéal pendant les longues soirées d’hiver, pour se remplir la pence et suer pendant la digestion. 7/10.
Le petit bonus rap français : invitez la Ténébreuse Musique.

 

Le couscous : « Je dois réchauffer la marmite, déguster mon couscous garbit »

Coût : 5 euros si vous le prenez, comme Alkpote, chez Garbit ou l’un de ses concurrents. 15 à 25 euros si vous le préparez vous-même, en fonction, surtout de la viande choisie. Dans les deux cas, c’est abordable. 7/10.
Temps de préparation (hors-cuisson) : 6 minutes chez Garbit. Une heure chez vous. Evidemment, le résultat ne sera pas le même. 6/10
Qualités nutritives : Forcément plus importantes si le plat est fait-maison. Viande, légumes, semoule : en plus d’être parfaitement copieux, le couscous est suffisamment diversifié. 9/10.
Le petit bonus rap français : en cas d’envie, ne regardez pas votre montre. Y’a pas d’heure pour se faire plaiz, avec un couscous-merguez.

Les macarons : « Pendant des heures, tu boufferas mes macarons »

Coût : 5 euros. Le plus gros du tarif est représenté par la poudre d’amandes, mais quoi qu’il en soit, les préparer vous-mêmes vous fera économiser au grand minimum 50% de ce que les macarons vous auraient coûté dans le commerce. 7/10.
Temps de préparation (hors-cuisson) : 30 à 45 minutes. Pas franchement facile, la préparation du macaron demande un certain doigté et de la patience. A déconseiller aux débutants. 3/10.
Qualités nutritives : On est clairement face à un aliment qui a pour seul but de vous faire fondre de plaisir. Ne cherchez rien d’autre ici. 0/10.
Le petit bonus rap français : essayez de trouver plein de rimes multisyllabiques à partir du mot « macaron » (« arabe rond », « sale daron », bref, amusez-vous).

 

Kaaris, la cuisine « alternative »

Autre grand passionné des métaphores culinaires, Kaaris a tendance à utiliser les aliments pour jouer avec son image de personnage gargantuesque. De la préparation  (« J’suis dans la cuisine, tu bouffes c’que j’te prépare ») au menu (« j’me fais des sandwichs de gnou ») en passant par les breuvages (« j’bois d’la limonade de chatte ») et le dessert (« j’te bouffe la schnek comme une viennoise ») et la phase digestive (« j’me cure les dents avec leur squelette »), les repas chez K2a sont toujours assez incroyables, faits de mets improbables et de punchines hyper-sexualisées … Même si ses conseils seront, parfois jugés inacceptables par le comité Manger-Bouger (« J'préfere bouffer l'cul du p'tit chaperon que tes 5 fruits et légumes »)

 

La limonade : « j’bois d’la limonade de chatte »

Trois écoles concernant la limonade : la version américaine se fait avec de l’eau plate et du citron ; en France, on préfèrera l’eau gazeuse et le sucre ; enfin, Kaaris a sa recette bien à lui, plus particulière et probablement moins citronnée.

Coût : Un euro le litre. Eau, citron, sucre : clairement, ça ne vous coutera pas bien plus qu’un pain au chocolat chez Jean-François Copé. 10/10 (dans le cas de Kaaris, l’ingrédient principal n’est pas disponible dans le commerce … passez simplement une petite annonce « femme fontaine »)
Temps de préparation : 3 minutes, à tout casser. Vous pouvez même mettre vos enfants à contribution, occupez-vous simplement de couper les citrons. 10/10 (dans le cas de Kaaris, ne mettez pas vos enfants à contribution)
Qualités nutritives : L’eau citronnée est excellente pour la ligne, faites simplement attention à la dose de sucre. 10/10.
Le petit bonus rap français : Mélangez la limonade à un alcool fort de mauvaise qualité en faisant croire à tout le monde que vous baignez dans le luxe. 

 

La baguette viennoise : « j’te bouffe la schnek comme une viennoise »

Coût : Moins d’un euro-pièce. Encore une fois, Kaaris pense à vos économies. 10/10
Temps de préparation (hors-cuisson) : Une bonne heure, sachant que vous allez devoir laisser la pate reposer à plusieurs reprises. Vous aurez plus vite fait d’aller dépenser quelques dizaines de centimes chez le boulanger du coin. 0/10.
Qualités nutritives : Bah, c’est du pain quoi. Parfait pour compléter ou accompagner le repas, mais n’en faites pas l’unique aliment de votre repas, ce serait morose. 5/10.
Le petit bonus rap français : une petite punchline phallique avec le mot baguette, ça devrait pas être difficile à trouver.

 

Le steak tartare : « j’les mange en steak tartare »

Coût : 20 euros. Un bon filet de bœuf peut se négocier jusqu’à 50 euros le kilo. Pour un steak, vous n’aurez besoin que de 300 grammes de viande. Mais comptez tous les ingrédients à mélanger à votre filet pour obtenir un bon tartare : œuf, persil, câpres,  diverses épices, huile, sauces … la note va monter en flèche. 3/10.
Temps de préparation : 20-25 minutes. C’est long, pour un morceau de viande crue. 3/10.
Qualités nutritives : les aliments crus ont l’avantage non négligeable de préserver les nutriments, habituellement détériorés ou détruits lors de la cuisson. Les épices apportent des antioxydants, l’huile apporte les acides gras et la vitamine E. Belle opération. 8/10.
Le petit bonus rap français : invitez Rowan Atkinson dans le clip.

La cuisine asiatique

Bien plus qu’une simple tendance passagère, la cuisine asiatique s’est imposée en France comme l’une des plus importantes, et la démultiplication des restaurants proposant sushis, nems, et samosas à volonté a forcément fini par rejaillir sur les textes de nos rappeurs préférés. Même si certains, comme le 113 ont encore du mal à faire confiance aux cuisiniers orientaux (« Suspect, comme l’arrière-salle d’un resto chinois), d’autres sont plutôt bons clients de ces établissements, et Kekra en a récemment fait la démonstration très imagée.

 

Le Samossa : « Remballe ta schneck en triangle comme un samossa»

Coût : 5 à 10 euros, selon le nombre de samosas et le type de farce que vous voulez préparer. 7/10.
Temps de préparation : 45 minutes minimum. Pas le genre de truc que l’on décide de faire à la dernière minute pendant une pause déjeuner d’une heure. 5/10.
Qualités nutritives : Légumes-viande-féculents, épices, sauce : plutôt complet, à condition d’équilibrer avec une salade ou du riz. 6/10.
Le petit bonus rap français : invitez Killuminaty SMG, qui passera la soirée à vous expliquer que la forme triangulaire du samosa est un signe du Diable.

 

Le riz cantonnais : « Parfois ça devient un luxe, cousin, de s'payer du riz cantonnais » (Maitre Gims)

Coût : 3 à 5 euros le kilo. Le riz est probablement l’aliment le moins onéreux du monde, et vous ne devriez pas vous ruiner en achetant un œuf, quelques crevettes, et une boite de petits pois. 9/10.
Temps de préparation (hors-cuisson) : 15 minutes. Rien de très compliqué, une recette à la portée de tous.  9/10.
Qualités nutritives : Sucres lents, protéines, légumes. Sans vous offrir le repas le plus faste et diversifié possible, le riz cantonnais fait un sans-fautes. 8/10.  
Le petit bonus rap français : essayez de recenser toutes les lyrics de rap français contenant le mot « riz ». La soirée sera longue.

 

Le coca sans aspartame

Coût : 1,30 euros le litre de Coca Life, garanti sans aspartame. Un peu cher pour se donner bonne conscience. 2/10.
Temps de préparation : Inconnu. Personne ne connaitra la recette du Coca. Jamais. Un secret destiné à survivre à l’espèce humaine. ?/10.
Qualités nutritives : Bah, non. 0/10.
Le petit bonus rap français : préférez un bon vieux coca-fraise.  

La cuisine de Despo

Toujours à part dans ce game, Despo Rutti a sorti cet été Majster, un album très particulier abordant un nombre incalculable de thématiques, y compris celui de la nourriture. Inspiré par les conseils d’un rabbin, le rappeur y évoque notamment une série de recommandations alimentaires plus ou moins simples à mettre en pratique : « Ne mange que des oranges, des bananes et des raisins blancs » (plutôt faisable) ; « Mange peu de viande, surtout pas de hyène le jeudi » (faisable) ; ou encore « Demande un chawarma, c'est du lion » (un peu plus compliqué)

 

La salade de fruits

Coût : De 2 à 10 euros, en fonction des fruits choisis. 7/10.
Temps de préparation : 5 à 10 minutes, selon les fruits choisis, encore une fois. 8/10.
Qualités nutritives : Ca ne constituera pas un repas complet, évidemment, mais en dessert, ou même au petit-déjeuner, difficile de faire plus sain. 10/10.
Le petit bonus rap français : faites attention aux fruits que vous mangez, certains ont d’étranges pouvoirs.

 

Le Chawarma de Lion

Coût : 25 euros le steak. Il y a quelques années, un restaurateur américain a fait scandale en servant des burgers à la viande de lion … proposés pour 25 euros-pièce, tout de même. 3/10.
Temps de préparation : inconnu. Techniquement, le chawarma n’est pas plus compliqué à préparer qu’un grec. Le plus difficile reste de trouver la viande de lion, pas forcément disponible à la boucherie du coin. ?/10
Qualités nutritives : Selon Despo, le lion « tue les bêtes à cornes, qui ont une grande force physique ». Grace au steak de prédateur, accompagné d’un bon pain de seigle, « vous serez intouchables, ne vous inquiétez pas pour vos finances ». 10/10, donc.
Le petit bonus rap français : affrontez le lion à mains nues, vous serez intestable à jamais sur le terrain de la street-cred.

 

Le schnitzel d'aigle royal

Coût : Probablement plus cher que le steak de lion, l’escalope d’aigle royal suppose de capturer ou d’abattre un rapace qui a pour habitude de planer au dessus des 2000 mètres d’altitude, et qui peut atteindre des pointes à 300 km/h.
Temps de préparation : 10 minutes Si l’on excepte les semaines nécessaires à capturer le rapace, la préparation du shnitzel est assez rapide : il s’agit simplement de rouler l’escalope dans la chapelure.
Qualités nutritives : Egales à celles du lion, visiblement. 10/10.
Le petit bonus rap français : dressez l’aigle pour en faire un drone, et tournez des clips magnifiques.

 

L’exception Rockin Squat

Manger, c’est bien, mais la plupart du temps, vous en conviendrez, on mange de la merde. Heureusement, Rockin Squat est là, comme toujours, pour remettre les pendules à l’heure et les bons aliments dans les bonnes assiettes.

« Ça pollue dans tous les sens depuis les 30 glorieuses / Contamination des sols, économie honteuse »

Coût : Hyper-rentable. Contaminer un sol vous évite de passer par des processus de dépollution coûteux, ou pire, de devoir stocker vos déchets toxiques dans des zones sécurisées. 10/10.
Temps de préparation : 10 minutes pour polluer un sol pendant 10 millions d’années. 10/10.
Qualités nutritives : Rien ne pourra plus pousser dans votre sol pendant le prochain million d’années. 0/10.
Le petit bonus rap français : roulez en 4X4, rien à foutre de la pollution.

 

 

 


 

Crédit photo : capture Youtube Se-Vrak de Kaaris

/ le 31 octobre 2016

Commentaires