Les nouveaux désirs de Bertrand Cantat

/ le 27 juillet 2013
Les nouveaux désirs de Bertrand Cantat
C'était attendu, c'est officiel : l'ex-leader de Noir Désir revient avec un album solo en novembre. Et même dix ans après Vilnius, ça risque encore de faire du grabuge.

 

Il y a des polémiques qui ne s'éteindront jamais. Jack l'éventreur était-il le petit fils de la reine Victoria ? Les roux sentent-ils mauvais ? Bertrand Cantat peut-il refaire de la musique ? Depuis sa sortie de prison en juillet 2010, chacune de ses apparitions publiques sent la poudre, la colère de ses détracteurs rivalisant sans peine avec le plaisir extatique de ses fans.

Bertrand Cantat, retour progressif à la musique, écoutez le reportage de Frédérik Hufnagel :

 

Cette fois, c'est sûr, Bertrand Cantat sortira bien une nouvelle galette, "normalement" à l'automne. Son label Barclay vient de le confirmer du bout des lèvres. Pas de commentaire, pas d'interview de la part de la maison de disques. On sent bien que le sujet est touchy et que de toutes manières, l'album se vendra.

Jusqu'à présent, l'ex leader charismatique de Noir Dez s'est contenté d'incursions discrètes dans la musique. Le 12 novembre 2008, à la surprise générale, le groupe met en ligne deux titres inédits sur son site officiel. La relecture énergique du Temps des Cerises fiat plutôt l'unanimité. A l'inverse, Gagnants Perdants  aux textes inhabituellements explicites (critique frontale et un peu balourde de la situation politique) déroute un peu les fans.

Visuel accompagnant les deux morceaux © Barclay

"A part ça, Noir Désir est au travail" la conclusion attise l'impatience des fans, qui n'ont plus rien à se mettre sous la dent depuis Des Visages des Figures en 2001. Fin 2008 le guitariste de Serge Teyssot Gay confirme laconiquement dans Le Monde que le groupe compose et enregistre.

A l'automne suivant, la voix de Bébert se fait entendre sur le premier extrait de A tout Moment, quatrième opus des bordelais d'Eiffel, compagnons de toujours. Cantat chante les choeurs, mais ne se montre pas.

 

Et c'est avec ses potes d'Eiffel que l'écorché fait son grand retour sur scène au Festival Terres Neuves de Bègles en octobre 2010. La rumeur circulait depuis quelques jours, la salle est pleine comme un oeuf et Bertrand Cantat savoure.

 

Décembre 2010, patatras ! Serge Teyssot Gay annonce la dissolution de Noir Désir via l'AFP, pour «désaccords émotionnels, humains et musicaux.»  Après deux décénnies, l'aventure Noir Dez s'achève en eau de boudin. Rideau.

Indésirable au festival d'Avignon

Au printemps 2011, l'annonce de la venue de Bertrand Cantat en Avignon provoque un tollé. Il doit participer à la trilogie Des Femmes du metteur en scène Wajdi Mouawad, dont il avait signé la musique. Jean-Louis Trintignant est lui aussi programmé au festival. Cantat renonce à la cité des papes.

Persona non grata dans la grande famille du théatre, il se contente à nouveau de featuring sur les projets des autres. Avec Palabra Mi Amor, il offre un tube à Shaka Ponk et montre enfin sa trombine à la caméra.

 

Il retrouve également Brigitte Fontaine pour une sublime version des Vergers, piochée dans le répertoire de la poétesse azimutée.

 

Mais c'est grâce à Amadou et Mariam que Bertrand Cantat récupère pour de bon sa crédibilité artistique. Après une balade à Bamako, le couple malien l'invite sur Folila. Cantat cosigne quatre titres et libère son chant rauque et habité sur les rythmes africains du duo. Une réussite.

 

Dans une très rare interview accordée au quotidien Sud Ouest, Cantat confiait à l'époque travailler sur un album "très personnel" aux cotés Pascal Humbert, ex 16 Horsepower.

Alors qu'un énième ouvrage (l'Amour à Mort, de Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard) reviendra bientôt sur le drame de Vilnius et le suicide de son épouse Krisztina Rady, attendons-nous à ce que la dernière livraison de Bertrand Cantat enflamme à nouveau le web et les feuilles de choux.

 

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron)

 

 

/ le 27 juillet 2013

Commentaires