Les nouveautés playlist

/ le 24 mars 2014
Les nouveautés playlist
Le Mouv’ vous propose chaque semaine de découvrir les nouveaux titres de la programmation musicale.

 

Les nouvelles entrées playlist - du 2 mai au 8 juin 2014


SINGTANK - Can You Hear Me ?

Le duo parisien qui nous avait ravis en 2012 avec leur premier album In Wonder, petit bijou de pop-folk espiègle, revient cette année avec un nouvel opus, Ceremonies, prévu pour cet automne. On garde les mêmes, donc (le frère et la sœur Alexandre et Joséphine de La Baume), et on recommence, mais cette fois à la production le talentueux Samy Osta (La Femme, Rover, Micky Green…), pour un son, semble-t-il, encore plus racé et solaire. Le premier single, qu’on vous fait découvrir sur Le Mouv’ puisqu’il sort aujourd’hui, sent bon la mer et les plages de  sable fin avec sa patte reggae un peu eighties et sa mélodie qui vous donne le sourire.

 

TAMBOUR BATTANT - Dance Like A

Gardez ce nom en mémoire : il n’a pas été choisi par hasard, mais surtout, vous allez continuer de l’entendre sur tous les bons dancefloors. Tambour Battant, ce sont deux compères producteurs français, Ben Stoker et Chico, qui nous envoient une électro choc, généreuse, toujours partants pour un set endiablé et n’ayant pas peur de perdre des litres d’eau sur scène pour insuffler une énorme bouffée d’énergie à leur public. Impossible pourtant de les caser, de les ranger dans une case puisque leurs influences viennent tant du hip-hop que de l'électro (dubstep, ghetto techno…) Ces tambours-là devraient donc encore battre dans nos oreilles tout l’été, et peut-être même au-delà…On court les voir en live, par exemple fin juin aux Solidays.

 

 

 

BANKS - Goddess

La déesse de la semaine, c’est elle : Jillian Banks, chanteuse californienne de tout juste 25 ans, nouvelle prodige de la scène soul électro. Une voix singulière, un peu cassée mais chaude et sensuelle, des nappes électroniques vaporeuses et en-dessous, une sorte de R&B futuriste, indépendant et singulier : voici Goddess, diamant noir que la jeune femme nous offre en attendant la sortie de son premier album le 8 septembre. On l’avait découverte en 2013 en tournée avec The Weeknd (elle a d’ailleurs fait une magnifique reprise de leur titre What You Need), mais c’est au début de cette année 2014 qu’elle est propulsée en haut de l’affiche, raflant la troisième place du prestigieux BBC Sound of 2013, et recevant dès lors un chaleureux accueil de la critique qui ne s’y est pas trompée.

 

 

 

 

PINK MOUNTAINTOPS - The Second Summer of Love

Après cinq ans d’absence, Stephen McBean et ses Pink Mountaintops reviennent avec un nouvel album, le bien nommé Get Back, sorti fin avril. Et pourtant, le Canadien, qui a depuis déménagé à Los Angeles, n’a pas chômé depuis cinq ans. En réalité, même, il ne tient pas en place. Donc, depuis 2009, le bougre a sorti un nouvel album avec le groupe de stoner Black Mountain dont il est guitariste, réarrangé d’autres morceaux avec eux pour un film de surf et créé encore un autre projet musical, Grim Tower. Get back, comme son nom l’indique, est, au milieu de ce fourmillement de projets, un retour aux sources voulu, un hommage au rock brut des seventies, au story telling américain et à cette spontanéité qui leur était chère. On en sort secoué, mais content d’avoir pu revivre ce Summer Of Love, en un peu plus rugueux mais tellement authentique.

 

>

 

 

 

BEN KHAN - Youth

On connaît le Londonien Ben Khan depuis moins d’un an et c’est avec impatience, après quelques morceaux postés sur son Soundcloud, qu’on attendait son premier EP, 1992, sorti le 19 mai dernier. Youth, premier extrait de cet opus, semble poursuivre le chemin entrepris depuis ces quelques mois par le jeune beatmaker, à savoir la confection d’un R&B d’un genre nouveau, proche de Jai Paul ou James Blake : des instru puissants, aux mélodies raffinées et accrocheuses. A 21 ans, le beau Ben Khan semble avoir, malgré son jeune âge, déjà bien avancé sur le chemin de la création musicale et du succès.

 

 

 

 

FRANCOIS Ier  Neptune (radio edit)

On sait peu de choses sur ce François Ier-là, sauf peut-être que que ce DJ producteur ne vient  pas d’Aquitaine mais d’une ville pourtant toute proche nommée Toulouse, où il se produit d’ailleurs régulièrement (et tout particulièrement au Bikini). Il sortira un EP, lui aussi portant le nom de ce dieu des eaux romain (référence reprise semble-t-il sur la pochette) le 16 juin prochain, mais en voici un avant-goût spécialement sur Le Mouv’, afin de mesurer le potentiel calorifique et la profondeur de cette house en plein bouillonnement, faisant grandir le mystère autour du mythe de ce  producteur plutôt doué.

 

 

 


 

 

Commentaires réalisés par la discothèque de Radio France.

Abonnez-vous au podcast des playlists du Mouv' > RSS & iTunes

/ le 24 mars 2014

Commentaires