LES LECTURES ALEATOIRES #16

/ le 04 juillet 2014
LES LECTURES ALEATOIRES #16
Donnez du Q.I. à votre été

Dans ses Lectures, Salomé Kiner partage ses découvertes littéraires. Retrouvez ici une sélection élargie de ses repérages.

 

PEDALE

Petit traité de Vélosophie, Didier Tronchet, Ed. Plon


Les philosophes aiment marcher, arpenter les « chemins qui ne mènent nulle part ». Les citadins ne seront jamais mieux qu’en pédalant. C’est le combat personnel et indispensable de Didier Tronchet, le papa de Jean-Claude Tergal et l’auteur du malicieux Petit Traité de Vélosophie.

Propice à la réflexion, très adapté à la forme des villes, romantique et requinquant, vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas vous y mettre.

 

 

 

SEXE À FACETTES

Dictionnaire des sexualités, sous la direction de Janine Mossuz-Lavau, Ed. Robert Laffont.


Le cul, ce n’est pas que Papa plantant sa petite graine dans le nombril de Maman.

Débarrassée des oripeaux de la norme hétéro, la grande question du sexe s’aventure dans ses propres replis.

Multiplication des identités, diversité des pratiques : du cunnilingus aux intersexués, de la bible à la liberté, de l’amour à la testostérone, toutes les réponses passent par ce livre.

 

 

 

LE BRUIT DES AUTRES

Outsiders, Guy Darol, Ed. Castor Astral


Quatre vingt portraits de figures secrètes de subcultures tout aussi bien gardées.

« Antifolk», « girl group » et « air guitar » sont aujourd’hui assimilés aux grandes familles musicales.
Mais à la fin des années soixante, dans l’euphorie des révolutions culturelles, les « francs-tireurs du rock’n’roll et de ses environs » se lançaient dans des expériences totales. Ils ne survécurent pas tous à l’ouragan psychédélique et à la gueule de bois post-soixante-huitarde, mais ils laissèrent quelques traces, et ces pages leurs rendent hommage. 

 

 

 

AIMER, DIT-IL

Cet amour-là, Yann Andréa, Ed. Livre de Poche.


On serait tenté de dire que Yann Andrea, disparu jeudi dernier à l’age de 61 ans, est mort des suites de son amour pour Marguerite Duras.

Seize ans d’une passion sublime, soumise au vouvoyement, aux humeurs sévères de l’écrivain et aux vertiges d’absolu dont elle se savait capable.

Seize ans de triolisme impossible avec la littérature, cette maîtresse sublime qu’on ne concurrence pas.
A moins d’en faire des livres, comme Cet amour-là.

 

 

SOUVENIRS D'EXIL

Chronique de la dérive douce, Dany Laferrière, Ed. Livre de Poche.


En 1976, le journaliste haïtien Gasner Raymond est retrouvé mort sur une plage. Son collègue au Petit Samedi Soir, le jeune Dany Laferrière, 23 ans, n’attendra pas son tour.
Il débarque à Montréal et connaît les galères tristement ordinaires de tous les réfugiés : les soupes populaires, les ghettos urbains, l’expérience du racisme et de la solitude.

Mais les épreuves sont le terreau fertile des libertés. L’écrivain en herbe en profitera pour y planter, par touches fragmentées, un regard optimiste, déterminé à réussir.

 

 


Retrouvez toutes les chroniques littéraires de Salomé Kiner

Suivre Salomé Kiner sur Twitter

Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

 

/ le 04 juillet 2014

Commentaires