LES LECTURES ALEATOIRES #14

/ le 14 juin 2014
LES LECTURES ALEATOIRES #14
Donnez du QI à votre week-end avec les lectures aléatoires de Salomé Kiner.

Dans ses Lectures, Salomé partage deux fois par semaine ses découvertes littéraires. Retrouvez ici une sélection élargie de ses repérages.

 

SISTAS’

Les Suprêmes, Edward Kesley Moore, Ed. Actes Sud


Réunies sous le blaze sucré des divas de la motown, Clarice, Odette et Barbara Jean sont trois amies d’enfance.

L’enfance est passée, l’amitié est restée. Cinquante ans plus tard, elles ont traversé la vie sans surprise : avec leurs lots de combats, d’amours et de regrets.

Un trio divinement attachant, dont les histoires respectives épousent cinquante ans de luttes raciales aux Etats-Unis. Un livre d’une grande fraîcheur, comme le rosé dont il faut l’arroser.

 

 

DANS LA POCHE

 

Fêtes sanglantes et mauvais goût, Lester Bangs, Ed. Tristram Souple


Dix ans après Psychotic reactions & autres carburateurs flingués, les éditions Tristram publiaient le deuxième opus des articles de Lester Bangs, l’astre noir de la critique rock. Dix ans ont encore passés avant l’édition de poche à glisser dans ses bagages pour passer l’été avec Sid Vicious, Jim Morrison ou les Beatles.

Le journaliste de Rolling Stone et Creem confondait joyeusement les médias et son journal intime. Le résultat, véritable concentré d’indécence et de génie gonzo, a vieilli, comme tous les articles de presse. Mais reste un basique des bibliothèques de mélomanes.

 

 

RIOT BOYS

Les enragés de la jeune littérature russe, Monique Slodzian, Ed. de la Différence


Répudiée par l’Europe, blacklistée par l’intelligentsia, la Russie ne rayonne par pour de bonnes raisons.

Une poignée de jeunes auteurs se débattent pourtant dans les courants dangereux de la dissidence. Zakhar Prilepine, Guerman Sadoulaev, Roman Sentchine : la jeune génération, héritière d'Edouard Limonov, témoigne de la Russie actuelle.
Les oubliés de la perestroïka, alter-ego lettrés des Pussy Riot, racontent la grande gueule de bois des années post-communisme.

 

 

CREPUSCULAIRE

Le Sens de ma vie, Romain Gary, Ed. Gallimard


Rien d’exceptionnel ni de nouveau dans cette transcription d’un entretien donné par Romain Gary à Jean Faucher, si ce n’est l’émouvant fétichsime du « dernier ». Peu de mois après cet enregistrement, l’auteur de La Promesse de l’Aube mettait fin à ses jours.

Mais les inconditionnels de Gary ne crachent jamais sur une occasion de se délecter de l’élégance désabusée de cet ancien combattant, ancien diplomate, ancien fils-à-maman, ancien époux, éternel homme de lettres dont la parole trahit, dans cette dernière confidence, une conscience douloureuse de la vanité de toutes choses.

 

 

 

DE TE FABULA NARRATUR

Mes blagues, ma philosophie, Slavoj Zizek, Ed. PUF


A la veille du bac de philosophie, révisez sans en avoir l’air.

Slavoj Zizek, papa chéri de la « pop philosophie », nous fait cadeau d’un petit livre roboratif : une compilation d’histoires drôles, d’anecdotes et de boutades plus profondes qu’elles n’y paraissent.

Autant de prétextes pour le philosophe slovène d’éclairer avec humour l’actualité géopolitique et certains concepts philosophiques. 

 

 

 


 

 

Retrouvez toutes les chroniques littéraires de Salomé Kiner

Suivre Salomé Kiner sur Twitter

Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

 

 

/ le 14 juin 2014

Commentaires