Les Japonais cèdent aux démons de minuit

/ le 18 juin 2015
Les nippons échappent aux démons de minuit
Le parlement japonais a adopté ce mercredi une loi permettant aux clubs nippons de rester ouverts toute la nuit. Un nouveau pas dans le développement culturel de l'archipel, à l'approche des JO de Tokyo en 2020.

Les Nippons vont pouvoir guincher après minuit. Une loi adoptée ce mercredi permet aux dancefloors japonais de rester ouverts toute la nuit. Elle devrait être rendue effective à partir de juin 2016. Pour le plus grand bonheur de la scène electro japonaise.

Une restriction demeure cependant pour les établissements de nuit : la luminosité. Elle devra être équivalente à celle d'une salle de cinéma avant projection, ce qui représente 10 lux.

La loi sur le "contrôle et l'amélioration du business de l'amusement" est en vigueur depuis 1948. Elle a été mise en place pendant l'occupation américaine pour empêcher la débauche de la jeunesse et contrecarrer la prostitution.

Dans les années 60, les clubbers profitent d'un relâchement de la part des autorités. Mais la mort d'une étudiante de 22 ans en 2010 suite à une bagarre dans un club à Osaka incite finalement le gouvernement a resserer la vis, au grand dam de l'industrie de la musique.

Cette loi aujourd'hui jugée désuète et contraire à l'esprit d'ouverture revendiqué par le gouvernement, a été modifiée par le parlement japonais ce mercredi. Après sa mise en place en 2016, la police sera chargée de contrôler le niveau de luminosité dans les clubs. Les autorités seront libres de fermer les établissements qui décideraient d'éteindre les lumières.

 


Photos d'illustration : Trout Monroe Flickr 

 

/ le 18 juin 2015

Commentaires