Les héritiers invraisemblables de Sugarhill Gang

Par Augustin Arrivé / le 12 novembre 2014
Les héritiers invraisemblables de Sugarhill Gang
Alors que Big Bang Hank, l'un des membres fondateurs du Sugarhill Gang, vient de mourir, Le Mouv' exhume "Asereje", le tube de l'été 2002, directement inspiré de "Rapper's Delight", le 1er tube rap de l'histoire de la musique.

 

On ne compte plus les artistes rap qui se revendiquent de Sugarhill Gang. Le trio East coast seventies a signé le tout premier hit du rap mondial, un certain Rapper's Delight au sample légendaire. Big Bang Hank, l'un des trois membres fondateurs du groupe (et voix principale sur ce morceau culte), vient de mourir à 57 ans, emporté par un cancer.

Un groupe "formé comme un boy's band" raconte Olivier Cachin, spécialiste rap au Mouv'. "Sylvia Robinson, la productrice, a assemblé des artistes qui ne se connaissaient pas avant. Le rap n'aurait pas été le même sans eux." Retour sur la carrière du trio avec Corinne Pélissier :

 

 

Les Sugarhill Gang ont ouvert des portes, et les rappeurs de la génération suivante s'y sont immédiatement engouffrés, LL Cool J ou les Beastie Boys. Ce fut le premier groupe hip hop écouté par Akhenaton. Et même aujourd'hui, trente-cinq ans après la sortie de Rapper's Delight, le trio continue d'être cité régulièrement, même par ceux qu'on n'attendait pas dans ce registre :

 

Sandra Bullock reprend Rapper's Delight sur le plateau d'un late-show pendant la promo de "Gravity"

 

Reprise virtuelle par le présentateur Brian Williams, dans le "Tonight Show" de Jimmy Fallon © NBC, 2014

 

Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que le morceau a servi d'influence au tube de l'été 2002, l'entêtant Asereje, interprété par un autre trio, Las Ketchup. Son refrain n'est qu'une version phonétique approximative des premiers vers du morceau rap. On vous a analysé les paroles. N'est-ce pas là l'hommage ultime pour une figure fondatrice du hip-hop ? A écouter ci-dessous :

 

Illustration de couverture : pochette de Rapper's Delight de Sugarhill Gang © Vogue, 1979

 

Par Augustin Arrivé / le 12 novembre 2014

Commentaires