Les "études à la con" en librairie

/ le 08 juin 2015
Les "études à la con" en librairie
Le livre des deux journalistes Agnès Millet et Morgane Tual, « Manger une saucisse par jour peut être mortel », condensant les truculentes enquêtes qui envahissent nos fils d’actus, sera disponible en librairie ce mardi.

C’est la bible du buzz. 192 pages de ce que l’on surnomme affectueusement « les études à la con ». Ces études généralement fournies par les universités les plus cotées des Etats-Unis font le bonheur des rubriques insolites. Elles abondent sur le web, à tel point que les deux journalistes ont d’abord décidé de les collecter sur un site : etudesalacon.tumblr.com, et ce depuis 2012.

Ces enquêtes toujours estampillées « selon une étude », assurent les clics. C’est le nouvel horoscope, les trois lignes qu’on lit le matin pour se divertir et faire rire les collègues. Elles n’en restent pas moins sources de conclusions extrapolées.

Il faut dire que niveau conseil santé, ces études nous disent finalement tout ce que l'on a toujours rêvé d’entendre de la bouche de notre médecin :

  • Réfléchir entame gravement notre forme physique
  • La bière est une source de bienfaits
  • Il vaut mieux boire du vin que faire du sport

 

On passera sur les études qui font passer les chats pour des bestioles démoniaques. Au risque de heurter les sentiments de la moitié de la blogosphère, « ils snobent volontairement la voix de leur maitre » et « n’aimeront jamais les hommes », toujours selon des études, précisons.

Une question demeure cependant. Comment des sondages loufoques de ce type peuvent-ils émaner des cerveaux les plus brillants des Etats-Unis ? Une première réponse évidente est la quête de visibilité. Ces enquêtes absurdes mettent en lumière les travaux du chercheur qui les réalise. D’autre part, elles peuvent être simplement commandées. Bien souvent de la part d’industriels. C’est le cas de l’enquête qui a révélé le temps nécessaire de trempage d’un biscuit pour qu’il garde une consistance idéale (trois secondes et demie), réalisée pour le compte du fabricant de biscuits McVities.  

Si le titre du livre d'Agnès Millet et Morgane Tual s'avère véridique, peut-être faudra-t-il prévenir madame...


Photo d'accueil : ©Play Bac

Photos d'illustration : tumblr / ©Scott Burgan Flickr

 

/ le 08 juin 2015

Commentaires