Les Bubblies se jouent du King Candy Crush

Par Julie Davico-Pahin / le 24 novembre 2014
Les Bubblies se jouent du King
Le groupe toulousain a été poursuivi en justice par king.com, la société éditrice du jeu Candy Crush. Motif invoqué : le nom du groupe, jugé trop proche d'une des productions du King, "Bubble witch saga". Les Bubblies prennent leur revanche et lancent un jeu vidéo. Son nom ? "The King of Bubble pop".

 

Les Bubblies jouent la carte de la provocation. Les ennuis judiciaires avec l'éditeur de Candy Crush ? Une source d'inspiration pour les rockers toulousains. Ils lancent leur septième album sous la forme d'un jeu vidéo. Le mode d'emploi est très simple : chaque morceau correspond à un niveau de jeu. Les dix nouveaux titres du groupe seront accessibles par le web, sur tablettes et smartphones.

 

 

L'objectif du jeu vidéo, c'est aussi de faire évoluer nos habitudes de consommation. Ici, l'amateur de musique devient aussi l'acteur du jeu. Un clin d'oeil des Bubblies à leurs fans, qui leur ont permis de gagner la bataille contre Candy Crush.

 

Le groupe The Bubblies s'est formé en 1992 © The Bubblies 

 

Le 5 mai dernier, King.com, l'éditeur du célébre jeu de bonbons retire sa plainte contre le groupe de rock sous la pression des internautes. Le géant britannique reprochait aux musiciens leur nom, jugé trop proche d'une de leurs productions, "Bubble With Saga".

Mais pour produire le jeu vidéo, les Bubblies ont besoin d'un coup de main de leurs fans. Sur la plateforme de financement participatif Ulule, les rockers ont lancé un appel aux dons. Objectif : collecter d'ici la fin décembre 49 000 euros pour lancer leur projet.

Pour en savoir plus sur les Bubblies leur page Facebook est dispo ici.

Sur le même sujet, retrouvez les reportages de la rédaction du Mouv' :

Candy Crush fait son entrée à Wall Street

Pourquoi Candy Crush rend fou

La victoire des Bubblies face à Candy Crush

 

 

Par Julie Davico-Pahin / le 24 novembre 2014

Commentaires