Les années glissent sur "Brice de Nice"

Par Augustin Arrivé / le 19 octobre 2016
Les années glissent sur "Brice de Nice"
"Brice 3", la suite du cultissime "Brice de Nice" sort en salles ce 19 octobre. Onze ans après le film précédent, 20 ans après la création du personnage pour des sketches télé, Jean Dujardin maîtrise toujours aussi bien son sujet.


Comment parler de Brice 3 sans évoquer son histoire ? Difficile gymnastique qu'est la mienne au moment d'écrire ses lignes. Car si cette suite au formidable Brice de Nice fonctionne si bien, c'est beaucoup par ses effets de surprise. Mieux vaut donc en révéler le minimum, sachez seulement que le surfeur le plus égotique de la Côte d'Azur va avoir des nouvelles de son pote Marius (Clovis Cornillac et ses gros pouces), un appel à l'aide dans une bouteille à la mer.

De cette situation de base, le réalisateur James Huth et Jean Dujardin tirent un voyage en absurdie, loufoque, débile, magique. Vingt ans après avoir créé Brice pour la télévision, le comédien réendosse le costume sans difficulté. Un personnage d'ado qui ne vieillit pas, et tant pis si son interprète approche les 45 ans.

C'est mon métier de ne pas penser à mon image. Plutôt que de se demander ce qu'on allait penser de moi, je me suis dit que j'allais passer six mois à faire le con et m'amuser. Qu'est-ce que j'attends, plutôt que faire le con ?


 


Le plaisir de retrouver sa bande est palpable. Bruno Salomone en Igor d'Hossegor, Clovis Cornillac, James Huth, mais aussi les Nous C Nous le temps d'une séquence musicale. "Je n'aurais pas pu le faire sans eux. À force, ils deviennent presque des petits personnages de BD avec leurs codes couleurs et leurs façons de s'habiller, c'est plus joyeux comme ça."

Deux petits nouveaux s'ajoutent au casting : Alban Lenoir, musculeux Grégor d'Hossegor, qui fait désormais régner la terreur sur la plage landaise, et Fabrice, un poisson jaune chevelu, nouvel animal de compagnie délirant du héros, une idée débile de James Huth :

On déjeunait avec James, et il est venu avec cette image photoshoppée : un poisson, une mèche, et il m'a appris que c'était Fabrice, je lui ai répondu que c'était mon fish et qu'on allait se parler de père à fish, et on est parti dans nos conneries, on s'est marré avec ça, comme avec les pieds de Marius voilà onze ans.


 

Autre rencontre : Bigflo & Oli. Les deux frangins toulousains, découverts à l'occasion d'une émission de télé, signent aujourd'hui la B.O. du film, Pour un pote, délire en trio avec la star oscarisée. Jean Dujardin est immédiatement tombé sous le charme :

 


Si vous voulez apprendre à casser en mandarin, voir ressusciter le Bodhi de Point Break ou en savoir plus sur l'alimentation du poisson Fabrice, allez voir Brice 3. Si vous voulez vous marrer tout simplement, comme des enfants, foncez aussi en salles. Mais si vous n'avez pas aimé Brice de Nice, passez votre chemin. C'est toujours aussi bête, toujours aussi bien.

 


Crédit photo : visuel promotionnelle pour Brice 3, de James Huth © Gaumont, 2016

 

Par Augustin Arrivé / le 19 octobre 2016

Commentaires