Le web, ce n'est pas sale : une BD réhabilite internet !

Par Augustin Arrivé / le 19 mars 2016
Le web, ce n'est pas sale : une BD réhabilite Internet
Avec leur album "La vraie vie", Thomas Cadène et Grégory Mardon tentent de venir à bout des clichés péjoratifs qui collent à l'image d'Internet. La toile ne peut pas se résumer à porno, complots et barjots.

 

 

Entendre Alain Finkielkraut en parler comme d'un "Asile de photos volées", ou Denis Olivennes du "Tout-à-l'égoût de la démocratie", lire des articles l'associant aux phénomènes de radicalisation, aux déviances médicales ou sexuelles, tout ça a fini par saouler sérieusement Thomas Cadène. Un jour, il s'est dit qu'il allait décrire un autre visage d'Internet, celui que lui connaissait mieux. Le web de l'information, de la sociabilité, de la connaissance. Ce qui n'empêche pas le reste d'être vrai. "Il y a tellement tout et n'importe quoi", reconnait son dessinateur, Grégory Mardon, "il faut faire le tri".

 

Extrait de "La vraie vie", de Thomas Cadène et Grégory Mardon © Futuropolis, 2016

 

Leur héros, Jean, passe ses nuits devant son écran. Il parle avec des inconnus au bout du monde. Il écoute des podcasts, des streamings. Il se branle aussi parfois. Et quand on le regarde de travers, il répond calmement : "La vie, sur le net ou ici, n'est pas si différente. Simplement là-bas, les gens tu les choisis un peu." On ne saurait dire mieux. Grégory Mardon utilise le web différemment :

On a vu des blogs y fleurir et c'était une tribune intéressante, puis c'est devenu mon outil de travail pour me documenter. Je vais y chercher des images de paysages, d'animaux. Je ne me sers plus des livres.

 

Extrait de "La vraie vie", de Thomas Cadène et Grégory Mardon © Futuropolis, 2016

 

Dans cette superbe BD, au récit tout en délicatesse, il démonte les pages, les transforme en écrans, avec des cases superposées comme des fenêtres de navigateur. Certaines planches reproduisent une session de chatroulette, d'autres mêlent Counterstrike, YouTube, Facebook et franceinter.fr. Comme dans la vraie vie. L'album porte si bien son nom.

 

Extrait de "La vraie vie", de Thomas Cadène et Grégory Mardon © Futuropolis, 2016

 

"L'humanité n'a pas attendu Internet pour commenter de la merde", balance Jean à une énième critique de son mode de vie. On n'est peut-être pas une génération pire que les autres, finalement.

 


Crédit photo : La Vraie Vie, de Thomas Cadène et Grégory / Mardon © Futuropolis, 2016

+ de bande dessinée sur Mouv'

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Par Augustin Arrivé / le 19 mars 2016

Commentaires