Le soutif pas obligatoire dans un lycée à Montréal

Par Farida Nouar / le 02 juin 2016
Le soutif pas obligatoire dans un lycée à Montréal
Les élèves se sont rebellés quand leur proviseur a voulu obliger les filles à porter un soutien-gorge. Ils ont obtenu gain de cause.

C’est la modification du règlement intérieur de l’établissement Robert-Gravel concernant le code vestimentaire qui a mis le feu aux poudres. Des profs ont constaté que certaines élèves venaient en cours sans sous-vêtements : ils ont donc averti la direction. Le short, les débardeurs à fines bretelles, et les bustiers étaient déjà interdit. Le proviseur décide donc d’ajouter que « le port des sous-vêtements est obligatoire, et ils ne doivent pas être visibles, et ce, autant chez les filles que les gars ».

 

Le Soutifgate

Pour protester les ados ont donc décidé de décorer leurs casiers en y accrochant des soutiens – gorges. Les garçons les ont carrément porté et sont allés en cours avec. Une démarche qui a plu au proviseur ! Il a même envoyé une lettre aux parents ou il parle « d’une contestation s’inspirant du mouvement social Free the Nipple » ! Il a donc décidé de changer le règlement une nouvelle fois et d’inscrire que : « Les sous-vêtements ou les parties du corps qui se trouvent normalement sous les sous-vêtements ne doivent pas être visibles, et ce, autant chez les filles que chez les garçons. » 

_______________________________________________

Crédit photo : Facebook

Par Farida Nouar / le 02 juin 2016

Commentaires