Le Printemps belge

/ le 29 mars 2013
Le Printemps belge
C'est le gros ras-le-bol chez les étudiants en Belgique ! L'austérité à l'université ils n'en veulent plus et manifestent pour faire passer le message. Dans cette lutte ils envoient un symbole fort à la classe politique : flamands et francophones main dans la main, c'est possible.

 

Photos prises jeudi 28 mars à l'occasion de la grande mobilisation nationale !

 

En Belgique, c'est bières et manif.

 

Pari gagné pour les étudiants en colère du plat pays !

Et ce n'est qu'un début. Les prochains mois promettent d'être tendus. Selon les organisateurs ils étaient près de 10 000 à manifester dans huit grandes villes de Belgique en ce jeudi 28 mars pour exiger un "refinancement de l’enseignement supérieur", durement touché par la politique d’austérité.

A Bruxelles, ils étaient plus de 2 000 à jouer l’union sacrée. C'est devenu rare, dans le cortège on trouvait aussi bien des francophones que des flamands. Des étudiants soutenus par une partie du monde universitaire. L'UCL (Université Catholique du Louvain) et l'ULB (Université Libre de Bruxelles) avaient suspendu leurs cours pour la journée.

Benjamin Illy s'est rendu à Bruxelles pour le Mouv’. Photos et reportage.

Anke Van Der Bergh de la VVS (association des étudiants flamands) et David Mendez de la FEF (Fédération des Etudiants Francophones)... donnent l'exemple et marchent ensemble, par Benjamin Illy.

 

 

2000 à 3000 étudiants dans les rues de Bruxelles, journée historique.
/ le 29 mars 2013

Commentaires