Le premier film en open-source est en danger

Par Augustin Arrivé / le 16 avril 2014
Le 1er film en open-source est en danger
Le projet s'appelle "Gooseberry", ou groseille en anglais. On ne sait pas vraiment pourquoi puisque ça parle d'un mouton. Ce long-métrage d'animation, entièrement réalisé sur des logiciels open-source, a besoin de votre argent, et d'urgence !

 

Ton Roosendaal est néerlandais. Il a créé voilà douze ans Blender, un logiciel de référence en matière d'animation 3D, un logiciel pas si facile d'accès mais qui s'est amélioré année après année grâce aux contributions des internautes. Car Blender fonctionne en open-source, la philosophie de Ton Roosendaal.

Aujourd'hui, il espère réaliser son premier long-métrage en animation open-source. Le projet Gooseberry a été lancé en 2011, il s'est accompagné d'un appel aux dons sur Internet. Ton Roosendaal a besoin de 500.000€ pour lancer sa production. C'est mal barré : le crowdfounding se termine à la fin de la semaine et il n'a même pas permis jusqu'ici de récolter la moitié de la somme. La bande-annonce est pourtant alléchante :

 

Le projet "Gooseberry" /Cc Blender Foundation, 2014

 

Alors à vos porte-monnaie ! Le projet Gooseberry, c'est l'histoire d'un mouton, Michel, qui cherche un sens à sa vie. "Une histoire d'amour drôle, absurde et pleine d'aventures", nous annonce l'équipe du film en guise de présentation. La réalisation sera confiée au Français Mathieu Auvray, à qui on doit le joli clip d'Alt-J, Mathilda :

 

Mathilda, par Alt-J © Infectious Records, 2012

 

Une douzaine de studios à travers le monde sont impliqués, de l'Indonésie au Brésil en passant par la France (avec le studio Autour de Minuit). Leur point commun : tous utilisent les outils Blender. C'est ainsi que la société néerlandaise a déjà produit plusieurs courts-métrages franchement bien gaulés, à commencer par Elephants Dream, sorti en 2006 :

 

Elephants Dream, de Tom Roosendaal / Cc Blender Foundation, 2006

 

Elephants Dream fut d'ailleurs le premier film européen à être distribué sous forme d'HD-DVD. Sur ce coup-là, Roosendaal avait parié sur le mauvais cheval : ce sont les Blu-Ray qui se sont finalement imposés.

 

Pour soutenir Michel le mouton et son projet Gooseberry, cliquez ici.

D'autres crowdfounding par là, avec la chronique Paye ton projet d'Alexandre Hervaud.


Illustration de couverture : capture d'écran du projet Gooseberry / Cc Blender Foundation

 

Par Augustin Arrivé / le 16 avril 2014

Commentaires