Le pape se clashe avec l'Education française

Par Baptiste Le Guay / le 03 octobre 2016
Le pape se clashe avec l'éducation française
Le pape François a expliqué aux médias que les manuels scolaires français prônaient la théorie du genre. Un discours qui a suscité l'indignation de personnages politiques de gauche comme de droite.

Interviewé dans l’avion par des journalistes lors de son retour vers Rome, le Pape leur a raconté une anecdote, qu'il jugeait choquante. Un père de famille lui expliquait que son fils de 10 ans voulait devenir une fille plus tard. Le pape Argentin reproche aux livres scolaires français d’entretenir cette idée, cette "théorie du genre" (qui consiste à gommer les stéréotypes entre les sexes). Il les accuse de souhaiter "changer les mentalités", ce qui revient pour lui à une "colonisation idéologique".

Le souverain pontife affirme qu’être homosexuel est une chose, mais qu'il n'est pas nécessaire d'en faire un enseignement. Ces propos ont déclenché la colère de notre ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, qui l'interprète comme "une parole pour le moins légère et infondée".

 

 

Pour une fois, la droite semble globalement en accord avec la gauche, mis à part les cercles anti-mariage gay. La députée Les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet, admet examiner de près les manuels scolaires, mais elle dit n'y avoir "jamais rien trouvé qui ressemble à la théorie du genre".

 

 

Les idées du Pape ont confronté deux mentalités en France, l’une plus conservatrice et religieuse, l’autre plus progressiste, au-delà du clivage classique droite/gauche.

 


Photo de couverture :  Claude TRUONG-NGOC Wikimedia

 

Par Baptiste Le Guay / le 03 octobre 2016

Commentaires