Le nouveau clip WTF de la Sécurité Routière

/ le 08 juillet 2013
Le nouveau clip WTF de la Sécurité Routière
"Si t'as pas de Sam, t'as le seum..." Avec son nouveau clip façon "Project X", la Sécurité Routière parle d'jeuns et montre des d'jeuns qui "s'enjaillent" un samedi soir. Ou comment provoquer la risée du web en quelques clics.

 

"Hey c'est quoi le seum ? - C'est le spleen, le malaise, le cri de tous les mecs et meufs en galère en 2013." Dès les premières secondes, on sent le parolier qui n'a plus vraiment l'âge de sa cible. Et la suite est à l'avenant.

 

Conçue par l'agence Publicis Consultants, cette vidéo de près de quatre minutes prend le contrepied des campagnes choc auxquelles la Sécurité Routière nous avait habitués. Avec sa grosse tête sphérique, Sam est le conducteur responsable, le capitaine de soirée qui ramène ses amis à bon port après la fête.

La nouveauté, c'est que les autres sont présentés cette fois-ci comme des crétins irresponsables. Les mecs se gominent les cheveux avec de l'huile pour pizza et les filles bourrées tombent dans le lit du premier venu, le tout dans un climat d'orgie qui évoque la bringue de Project X, sorti en 2012.

 

Mais si les ados de Project X sont un tantinet crédibles, ceux de la Sécurité Routière frisent la caricature. Irresponsables, sales, superficiels, ils incarnent tous les clichés d'une jeunesse portée sur les excès. Et les paroles de la chanson semblent avoir été puisées dans un guide du "parler d'jeuns."

Qui c'est qu'a du biff, pour l'essence dans la gova ? J'ai flambé toute ma bourse d'étude dans un jeans swag et taille basse.


 

 

Binge drinking

 

 

 

Pas sûr que la "Génération Y" se retrouve dans cette vidéo aux accents parodiques. On reconnaîtra pourtant tout l'effort louable de la Sécurité Routière, qui tente une nouvelle approche auprès des jeunes, alors que les anglais systématisent le trash ultra réaliste dans leurs campagnes.

Ici, au delà du côté fun et viral de la vidéo de teuf, la campagne se veut aussi une mise en garde contre le "binge drinking" (biture express) et ses conséquences.

 

 

Frédéric Péchenard est délégué interministériel à la sécurité routière. Pour lui, tant mieux si les jeunes ne se reconnaissent pas dans les comportements montrés dans la vidéo. Il insiste au passage sur sa dimension "second degré" du clip :

 

Et de rappeler que les accidents de la route restent la première cause de mortalité chez les jeunes. En 2012 ils représentaient 21,6% des tués (753 morts agés de 18 à 24 ans) et 40% d'entre eux présentaient un taux d'alcool positif.

 

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait le buzz

 

En tout cas, la vidéo buzze sévère, mais sans doute pas dans le sens espéré par la Sécurité Routière. Sélection des commentaires les plus outrés du web :

  • "Grosse dédicace au commercial de l'agence de comm qui a réussi à vendre ça à l'Etat. Je pense que les décideurs de la securite routiere étaient bourrés." Par Cheiiik sur jeuxvideo.com
  • "Je préfère mourir dans un accident de voiture que de revoir cette pub." Par Nian Nian sur divertissonsnous.com
  • "Je me suis juste senti ultra mal à l'aise quand j'ai vu cette vidéo. Simplement car je ne me retrouve pas du tout dans l'image du jeune qui est donnée ici." par Kin Emsen sur Youtube

 

Sur Twitter, @Ivre s'empare du sujet :

 

 

Et François-Luc Doyez (@fluc) propose un nouveau plan com à destination des jeunes :

 

Que le buzz soit bon ou mauvais, la campagne a déjà fait le tour de la toile et c'est sans doute l'essentiel. En quatre jours, la vidéo a été visionnée plus 185 200 fois. Cet été la Sécurité Routière fera la tournée des plages avec Sam en maître de cérémonie.

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron

 

/ le 08 juillet 2013

Commentaires