Le meilleur jeu Facebook 2013 prépare son appli mobile

Par Augustin Arrivé / le 06 janvier 2014
Le meilleur jeu Facebook 2013 débarque en appli mobile
La startup parisienne Pretty Simple aura du mal à vivre une année plus folle que 2013. Son jeu, Criminal Case, développé pour Facebook, a été élu meilleur jeu 2013 par les utilisateurs du réseau social. En 2014, la même équipe l'adaptent pour tablettes.

 

Augustin Arrivé, de la rédac' du Mouv', a voulu tirer les choses au clair. Il a mené son enquête sur les lieux du crime. Cliquez ci-dessous :

 

Une success-story pareille, ça peut sembler suspect. Mais les seuls coupables dans toute cette affaire, ce sont les personnages du jeu. Criminal Case, élu par les utilisateurs de jeu Facebook "meilleur jeu de l'année 2013" sur le réseau social, est une création française. L'idée a germé au sein de Pretty Simple, une startup montée en 2010 par Bastien Cazenave et Corentin Raux.

 

Bastien Cazenave et Corentin Raux, les deux patrons de Pretty Simple © Augustin Arrivé, Le Mouv'

 

Le principe est simple : chaque semaine, une nouvelle enquête est mise en ligne. A vous de coffrer le meurtrier, et si vous partagez vos avancées sur votre compte facebook, on vous offre des indices. Rapide, maniable, pas hyper-compliqué, et donc addictif. "On veut que les gens réussissent à progresser", explique Bastien. L'équipe analyse d'ailleurs en permanence le comportement des internautes pour comprendre ce qui vous plait le plus et ce qui vous lasse, afin d'offrir le jeu le plus agréable.

100 millions de personnes sont aujourd'hui enregistrées dans le jeu. Neuf millions d'entre elles y jouent quotidiennement, ce qui fait de Criminal Case le deuxième plus gros succès de l'année sur le réseau (juste derrière Candy Crush). Et Pretty Simple ressemble de moins en moins à la petite structure des origines.

 

L'équipe de Pretty Simple en plein boulot sur l'adaptation iOS, par Augustin Arrivé

 


Riche de cinquante employés actuellement, l'équipe devrait tripler d'ici à la fin 2014. "On aimerait sortir deux jeux supplémentaires, tout en continuant à actualiser Criminal Case", raconte Corentin. Entre deux parties de Street Fighter sur les bornes d'arcade de leur salle de repos, les salariés bossent d'arrache-pied sur la conception des nouvelles enquêtes. "On travaille sur cinq à six enquêtes en même temps."

Pour ça, sept scénaristes collaborent avec une vingtaine de graphistes. Krassimir Mercier dessine le décor d'un banquet médiéval pendant que Constantin Berthelier écrit le déroulé d'un meurtre impliquant l'Opus Dei. "On nous impose des personnages récurrents, mais sinon je suis totalement libre dans les dialogues ou le type de meurtres."

 

Constantin Berthelier, scénariste, et Krassimir Mercier, graphiste chez Pretty Simple, par Augustin Arrivé

 

Le scénariste assure ne pas ressentir de pression liées à l'incroyable popularité du produit. "On n'en parle jamais en réunion." Les deux directeurs, eux, en discutent certainement. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ont prévu de lancer dans les semaines qui viennent une version du jeu en appli mobile. Criminal Case restera sur Facebook mais ceux qui n'ont pas de compte pourront donc eux aussi l'essayer. "Certains pays, comme la Corée du Sud ou le Japon, utilisent très peu Facebook. C'est dommage d'être absent là-bas." Un nouveau bassin de population à conquérir. Déjà traduites en huit langues, les enquêtes s'apprêtent à voyager encore un peu plus.

 

Retrouvez Criminal Case sur Facebook en cliquant ici. Pour la version iOS, il faudra attendre le printemps. Et les utilisateurs d'Android auront droit à leur jeu dans le courant de l'année.

Tous nos articles applis mobiles sont à retrouver par .

 

Par Augustin Arrivé / le 06 janvier 2014

Commentaires