Le meilleur et... le pire de l'architecture enfin récompensé

Par Julie Davico-Pahin / le 04 décembre 2014
Parpaings d'or 2014 : le vote est ouvert
On connaissait les "Gérard", une cérémonie qui tourne en dérision chaque année des stars de la télévision, du cinéma et de la politique. Désormais, il existe aussi un prix satirique pour l'architecture : les parpaings d'or. Les internautes sont appelés à voter pour les pires réalisations.

 

C'est drôle et tout le monde peut y participer. Les parpaings d'or 2014 de l'architecture, qui délivrent des récompenses parodiques, proposent aux internautes de voter. Vous pourrez répondre par exemple à ce type de QCM :

- " Le parpaing d'or de l'architecte qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari"

- " Le parpaing d'or du naufrage médiatique de l'architecte"

- " Le parpaing d'or de l'architecte roux" (oui, je sais, c'est moche, on avait dit pas le physique, mais on n'a pas pu s'empêcher)"

- " Le parpaing d'or de l'architecte qui a fait un projet polémique, mais dont tu te fous éperdument, car ils l'ont bien mérité leur merde financière, ces petits bourgeois du XVIe"

Le site s'inspire du très sérieux prix d'architecture L'Equerre d'argent, organisé par le magazine Le Moniteur. Les parpaings d'or sont des prix satiriques qui "distinguent les architectes français et internationaux qui ont su, à travers leurs réalisations, contribuer au rayonnement de l'architecture en France et dans le monde."

Mais mystère sur l'organisateur, un chef de projet resté anonyme.

Lionel Carli a été le grand gagnant de l'édition 2013. Il a remporté le prix "de l'architecte qui porte le plus fièrement la moustache". 

Lionel Carli, lauréat des parpaings d'or 2013 / ©labeilleetlarchitecte

 

Le concours s'inspire des Gérard, qui se moquent des stars de la télévision, du cinéma ou de la politique avec des prix comme "le Gérard de l'acteur qui ferait bien d'arrêter de se la jouer et d'apprendre à jouer tout court" ou "le Gérard de l'acteur qui, avant, nous faisait bien rire et qui, maintenant, nous fait bien chier." 

La plupart du temps, les lauréats ont le sens de l'humour : certains ont fait le déplacement l'an dernier pour récupérer leur parpaing d'or. 

 

Par Julie Davico-Pahin / le 04 décembre 2014

Commentaires