"Le livre de la jungle" dans un cimetière

Par Augustin Arrivé / le 23 juin 2015
"Le livre de la jungle" dans un cimetière
Les auteurs de la saga "Sandman" reviennent avec un nouveau comics fantastique, "L'étrange vie de Nobody Owens", histoire d'un orphelin élevé par les fantômes d'un vieux cimetière. Tout à la fois glaçant et exaltant.

 

 


Sandman, c'était l'énorme carton de Neil Gaiman. Vingt millions d'exemplaires vendus, la poule aux oeufs d'or de DC Comics aux Etats-Unis, dix volumes de contes gothiques parfois très sanglants. "Mais là, c'est carrément un autre genre", prévient Raphaël Dayries, de la librairie BD et Compagnie, dans le XVe arrondissement de Paris. Fan de l'auteur, il est ravi de le voir réapparaître avec ce Nobody Owens.


Extrait de "L'étrange vie de Nobody Owens", de N.Gaiman et P.Craig Russell © Delcourt, 2015


Nobody, "personne", c'est le prénom bizarre que les morts d'un cimetière donnent au bébé qu'ils voient débarquer, rampant en couche-culotte entre leurs tombes, après que sa famille entière s'est faite sauvagement assassiner par un tueur à gages. Ils décident de l'élever là, dans une vieille crypte, sous l'autorité d'un tuteur vampire, Silas. "On se demande comment il peut s'occuper d'un gamin, avec son côté très inquiétant."

D'après le libraire, cet album, qui fut d'abord un livre avant d'être adapté par le vieux complice P. Craig Russell (déjà de l'aventure Sandman), relèverait "du domaine du rêve, très poétique. Ce n'est pas horrifique, on n'est pas chez Edgar Poe." L'écrivain, lui, se réclame plutôt de Rudyard Kipling. Un Livre de la jungle macabre, dans lequel la panthère Bagheera serait remplacée par ce vampire.


Extrait de "L'étrange vie de Nobody Owens", de N.Gaiman et P.Craig Russell © Delcourt, 2015


On pense aussi à Harry Potter en voyant ce garçon découvrir la vie au contact de monstres (loup-garou, dame grise, vouivre et les mystérieux "noctivagues" dont on ne vous révèlera rien). Un roman initiatique qui devrait ravir les adulescents, certaines scènes étant en revanche déconseillées aux jeunes enfants. Graphiquement, le code comics est respecté, proposant des chapitres dessinés chaque fois par des artistes différents. L'ensemble reste d'une grande cohérence.

Un second et ultime tome est déjà annoncé, pour voir grandir ce Nobody, devenu adolescent, en prise avec un monde toujours aussi dangereux. Pas sûr que Silas soit toujours là pour le protéger.


Extrait de "L'étrange vie de Nobody Owens", de N.Gaiman et P.Craig Russell © Delcourt, 2015



Toute l'actu de la bande dessinée sur Mouv', c'est par ici.
Illustration de couverture : L'étrange vie de Nobody Owens, par Neil Gaiman et P.Craig Russell © Delcourt, 2015

 

Par Augustin Arrivé / le 23 juin 2015

Commentaires