Le Kung Fu enfile son kimono noir

/ le 07 janvier 2014
Le Kung Fu enfile son kimono noir
Il était considéré comme l'inventeur du film de Kung Fu. Run Run Shaw, producteur et milliardaire hongkongais est mort ce mardi à l'âge de 106 ans. Parmi ses adeptes : rien de moins que John Woo et Quentin Tarantino.

 
Si vous avez passé toute votre enfance en kimono, tentant de casser des briques à coup de Ippon-Ken-Zuki ou d'assassiner votre cochon d'Inde avec le fameux cri qui tue, c'est grâce à lui. Cofondateur avec son frère Runme des studios Shaw Brothers, Run Run Shaw a produit plus d'un millier de films, dont La 36e Chambre de Shaolin, considéré comme le mètre étalon des films du genre.

Shao Lin San shih liu fang (La 36ème chambre de Shaolin en mandarin dans le texte) © Shaw Brothers
  
Pendant les 60's et les 70's, le studio domine l'industrie cinématographique hongkongaise. A l'époque, les films Shaw sont vus par près de 2 millions de personnes par semaine, pour une bonne part dans les nombreux cinémas dont le studio est propriétaire en Asie du Sud Est.

En 1972, les américains découvrent les films de baston avec La Main de Fer (Five Fingers of Death), première production de Honk Kong exportée aux États-Unis. Dix ans plus tard, Run Run Shaw coproduit Blade Runner, le chef d’œuvre de Ridley Scott adapté du roman de Philip K. Dick.

Blade Runner 30th anniversary © Warner Bros
 
Rapidement, Run Run Shaw prend la tête d'un véritable empire médiatique, qui comprend également la chaîne de télé TVB, robinet à séries et émissions de variétés extrêmement populaire auprès de la diaspora chinoise.

 

The Young Dragons 1er film de John Woo

   
Seul grain de sable dans l'engrenage : le producteur échoue à embaucher Bruce Lee juste avant qu'il ne devienne superstar, en raison d'un désaccord sur la rémunération de l'acteur. Le petit dragon signe chez Golden Harvest, une maison de production concurrente fondée par un ancien employé des frères Shaw.

 

Consolation : le studio fait ensuite émerger de nombreux talents dont les acteurs Chow Yun-fat, Stephen Chow, ou encore le réalisateur John Woo, futur maître du cinéma d'action.

 
 

  
Si la qualité des films était le cadet de ses soucis ("nous sommes ici pour faire de l'argent" confiait-il à Time Magazine en 1976), les productions de Run Run Shaw ont considérablement influencé les cinéastes bercés au cinéma bis. Quentin Tarantino y a puisé une partie de la matière de Kill Bill en 2003, empruntant le logo de Shaw Brothers dès le pré-générique du film.

Kill Bill, séquence pré-générique © Miramax

Classé 5 ème fortune de Hong Kong par le magazine Forbes en 2012, le milliardaire était aussi philanthrope. Il avait était fait chevalier de la couronne par la Reine Elizabeth en 1977 pour son soutien à la Croix Rouge.

Considéré comme le "prix Nobel de l'est", le Shaw Prize récompense chaque année des scientifiques dans les domaines de l'astronomie, de la recherche médicale et des mathématiques. Les lauréats reçoivent un million de dollars pour financer leurs travaux. 

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron)

 


 

Illustration de couverture : Hong Kong media mogulg

/ le 07 janvier 2014

Commentaires