Le Japon 1 an après

Par Gaële Joly / le 11 mars 2012
Le Japon 1 an après
Il y a un an le Japon était frappé par un terrible tremblement de terre suivi suivi d'un tsunami et d'une catastrophe nucléaire. Gaele Joly de la rédaction du Mouv est retourné sur place et vous propose toute une série de reportages.

 

Premier arrêt à Tokyo, où les antinucléaires se préparent à la journée de manifestation dimanche. Ils ont rendez-vous a 17h devant le siège de Parlement pour former une chaîne humaine.

Manifestation antinucléaire près du siège du gouvernement

Si le gouvernement japonais a promis l’arrêt de tous les réacteurs nucléaires d’ici mai, il n’en reste plus que 2 sur 58 en activité, les activistes anti-atome ne désarment pas. Ils sont persuadés qu’a long terme, les centrales vont redémarrer. Et même s’ils sont moins nombreux qu’en Allemagne ou en France, ils font entendre leur voix à leur façon.

C'est le reportage à Tokyo de Gaele Joly

 

La tente des Occupy Tokyo, au pied du ministère de l'économie

Misturo Sudo, antinucléaire de longue date
Dans la tente des Occupy Tokyo. Comment s'organiser pour dormir sur ce grand matelas ? Faites comme indiqué sur le shéma !

Toujours à Tokyo, les mangakas japonais eux aussi ont été frappés par la catastrophe de Fukushima. Et ils veulent délivrer un message d'espoir dans leur BD.

 

La très célèbre Moto Hagio, devant un parterre de journaliste japonais, à l'occasion de la présentation de son livre.

Direction la région de Fukushima maintenant. Dans la ville de Fukushima, située a 70 kilomètres de la centrale, mais particulièrement contaminée, les habitants sont inquiets. Ils dénoncent le silence et l’attentisme des autorités. Du coup ils s’organisent et apprennent à vivre avec la radioactivité.

 

Sachiko Sato la gérante du café de légumes sains "Hamoru" et une mère de famille inquiète pour la santé de ses enfants.

Toujours a Fukushima, petit tour de la ville, compteur en main avec Greenpeace. L'association dénonce la lenteur de la décontamination. Reportage autour de la gare de Fukushima.

Par Gaële Joly / le 11 mars 2012

Commentaires