Le hoverboard de Marty McFly presque prêt

Par Augustin Arrivé / le 05 mars 2014
Le hoverboard de Marty McFly presque prêt
C'est un fantasme pour toute une génération de vieux gamins : le skateboard volant apparu dans le deuxième volet de la saga "Retour vers le futur" est aujourd'hui présenté dans une vidéo publicitaire. Un fake à gros budget, avec Doc Brown himself.

 

Deux millions de vues en moins de 48 heures, cette mystérieuse société HUVr est en passe de se faire un nom sur le web. Dans une vidéo postée sur YouTube ce mardi, elle prétend avoir inventé le hoverboard, ce skate volant étrenné par Marty McFly dans Retour vers le futur 2, le film culte de Robert Zemeckis. La planche est ici présentée par Christopher Lloyd en personne (Emmett Brown dans la saga), puis testée par (entre autres) le champion de skate Tony Hawks ou le musicien Moby :

 

 

Dans le film, McFly découvre le hoverboard en octobre 2015, HUVr a donc un an et demi d'avance sur les pronostics d'Hollywood. La société a également pris de court de nombreux concurrents, comme Haltek Industries, qui avait fait appel (en vain) à une campagne de crowdfunding. Un tel succès surprise suscite forcément l'interrogation.

Rendez-vous donc sur le site officiel d'HUVr, où l'on découvre une équipe de jeunes gens fringants, qui se disent passés par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology ("ce qui a commencé comme un projet d'été est devenu l'invention la plus incroyable produite au MIT depuis les batteries lithium-ion de Yet Ming-Chiang"). Les dispositions légales inscrites en bas de page sont très précises. L'équipe pense même à mettre en garde ses clients potentiels contre les risques de la pratique du hoverboard :

 

En utilisant nos produits, vous assumez les risques de mort ou de blessures graves liées à une perte de contrôle, une collision ou une chute. En plus des règlementations habituelles et des limites de vitesse, les utilisateurs de nos produits doivent être âgés de plus de 16 ans et mesurer entre 1,5m et 1,95m. Pour surfer prudemment, suivez les instructions du manuel.


 

C'est particulièrement bluffant. On tomberait facilement dans le panneau. Sauf que tout ceci est faux, inventé de toute pièce. Comme l'ont noté nos confrères du Journal du Geek, il existe quelques détails qui ne trompent pas, notamment l'ombre d'un harnais de sécurité qui n'a pas été correctement gommé par les vidéastes ou le fait que le patron de cette pseudo-entreprise soit un comédien.

 

 

Une telle invention est, de toute façon, impossible à concevoir. Les lois de la physique empêchent d'espérer voir un jour un skate volant amorcer des virages. Il est possible de déplacer un objet sur coussin d'air, mais cela nécessite un tunnel ou un rail pour le maintenir sur une trajectoire précise. L'hoverboard du film, qui virevolte et tourne pour échapper à Biff Tannen, n'existera jamais.

 

Le Mag Surf de l'université Paris-Diderot, le seul hoverboard réaliste actuellement © BFM-TV, 2011

 

Il reste un mystère : quel est l'objectif de cette vidéo ? Aucun indice disponible. On ne peut qu'émettre des suppositions. Une publicité pour un prochain jeu vidéo Tony Hawk ? Un teaser pour un remake de la saga ? Vous avez le droit de rêver... D'après le site américain Mashable.com, il pourrait s'agir d'un nouveau coup d'éclat des humoristes de Funny or Die.

 

Et le téléphone du futur, il ressemblera à quoi ? Réponse par ici.

 


 

Photo de couverture : capture d'écran présentation YouTube du hoverboard © HUVr, 2014

 

Par Augustin Arrivé / le 05 mars 2014

Commentaires