Le guide de la galaxie PNL

Par Yérim Sar / le 12 avril 2016
Le guide de la galaxie PNL
Dimanche 10 avril est sorti Le nouveau clip du groupe MMZ, "Au pied de ma tour".Le grand public a pu les entendre ici et là sur des featurings avec PNL. C'est l'occasion de revenir sur tous les artistes qui semblent graviter autour des deux frangins des Tarterêts. Et ils sont nombreux.

Cela fait longtemps qu'il y a du rap au Tarterêts, mais l'explosion de PNL avec le succès que l'on connaît a permis de mettre en lumière pas mal de monde, jusqu'ici un peu ignorés du plus grand nombre.

Pour ceux qui s'intéressaient déjà à la scène rap de la ville de Corbeil (91), la plupart des têtes sont déjà connues. Pour les autres qui ont pris la vague QLF de plein fouet sans être des initiés, la surprise était grande puisque les deux rappeurs de PNL ont d'abord été considérés comme des ovnis sortis de nulle part. En réalité, leur style est commun à pas mal de rappeurs de leur quartier, que les plus acharnés connaissent déjà via une énorme palette de clips éparpillés sur le net. L'esprit familial était déjà là, et nos bonhommes, qui se connaissent tous, ont multiplié les collaborations entre eux depuis des années, sans trop se mélanger avec l'extérieur pour la plupart.

 

 

Évidemment, ils ne sont pas tous du même niveau, certains rappent depuis plus longtemps que leurs potes, d'autres ne sont pas du tout investis à 100% dans la musique.

On va tenter d'éclaircir tout ça, et il faut insister sur le terme "tenter" parce pour certains c'est malheureusement encore un peu trop confus (par exemple dans le clip juste au-dessus, certains noms ne sont pas forcément précisés explicitement dans le titre, et ça c'est mal).

Autotune, clips exotiques, rap de rue et cheveux soyeux : plongée dans ce qui commence sérieusement à ressembler à un style à part entière dans le rap français, que l'on aime ou que l'on déteste.

 

DTF

 

On commence avec DTF, pour Dans Ta Face, peu l'exception de la liste dans la mesure où ils sont les seuls à ne pas être de Corbeil. Composé de RKM et RTI, le groupe est en effet originaire d'Ivry (94).

Très actifs depuis l'année dernière, les rappeurs ont d'abord opté pour une mixtape gratuite afin de se présenter, Le H avant le B. Comme on a pu le comprendre par la suite, le titre faisait office de clin d’œil d'introduction pour leur album La Hass avant le Bonheur. Là vous allez dire « mais la tape aurait alors dû s'appeler LA H avant le B, pour que la référence soit parfaite », mais le rap français c'est aussi des mystères insondables et c'est pour ça qu'on l'aime. Le groupe est sans doute le plus proche de PNL en terme de style à première vue : ils sont deux, leurs premiers clips étaient très proches de ceux qui ont fait connaître N.O.S et Ademo (vue aérienne de la cité avec deux rappeurs sur un toit qui étendent leurs bras au ralenti, etc). Du coup, au début, cela leur a un peu porté préjudice puisque des auditeurs ont cru qu'il s'agissait d'une copie sans inspiration à la limite du clonage, une pratique qui rappelons le, est scientifiquement possible mais toujours contraire à l'éthique sauf dans les films de science-fiction.

Heureusement, la présence de PNL dans un clip de DTF et inversement ont permis de bien faire comprendre aux néophytes que c'était des proches, tout simplement. Et qu'accessoirement leurs premiers clips étaient tout bonnement réalisés par le le clippeur de PNL. D'autant que niveau disque, sur QLF et Le Monde Chico, RKM est présent à chaque fois. Happy end.

 

MMZ

 

Cela n'aura échappé à personne, Moha, Lazer et Brams sont les plus jeunes de toute la clique. Petits mais costauds puisqu'on les entend depuis aussi longtemps que certains de leurs compères. Cela ne les empêche pas non plus de faire des clips plutôt bien accueillis pour le moment si l'on se fie à leurs nombre de vues. Et malheureusement, cela n'a pas non plus empêché Brams d'être incarcéré, raison pour laquelle il n'apparaît pas même quand il a un couplet, comme sur Cocaïna. On est précoce ou on l'est pas. Régulièrement dédicacé par ses collègues, il devrait recommencer à pousser la chansonnette dès sa sortie et évidemment participer aux clips et au projet que prépare le groupe, qui n'a pour l'instant que des featurings et des morceaux-clips à son actif. Au niveau du style, pour l'instant Moha se démarque un peu (il faut dire qu'il a des morceaux solos disponibles, ça aide). Détail amusant : plutôt que les références à Tony Montana, il préfère répéter régulièrement son mépris pour Gina, la sœur du héros. Ah, et sinon il aime les tigres (« et dans mon salon, igo, je veux un tigre », un objectif comme un autre) et a accompli sa mission dans le clip Au pied de ma tour, où, en Thaïlande, il a pu se poser tranquille à côté de l'animal. Certes ce n'est pas encore son salon mais c'est quand même pas mal. Les clips sont pour l'instant carrément soignés, et tous tournés à l'étranger à l'exception de Valentina.

 

S-Pion et IGD Gang

 

Présent autant chez PNL que DTF et membre du IGD Gang, S-Pion était censé sortir une mixtape intitulée La Mula, La Miff d'abord début 2016 mais elle a été repoussée à une date ultérieure encore à déterminer car comme vous l'imaginez peut-être il est difficile de sortir un disque quand on est dans une cellule de Fleury-Merogis. Cependant son entourage ne l'a pas lâché et la sortie du clip ci-dessus il y a quelques temps en est la preuve. Malgré sa situation compliquée il n'a pas lâché la musique (un inédit a été diffusé fin mars) et c'est plutôt encourageant pour la suite. Il faut dire qu'avant son incarcération, le rappeur avait commencé à intensifier son rythme en lâchant de plus en plus de morceaux.

Son collectif (voire sa structure?) c'est IGD Gang. Pour le coup c'est un peu difficile de dire exactement qui en fait partie ou non, mais c'est cette base qui a permis la sortie de la mixtape gratuite Sourougna. On y retrouve S-Pion sur tous les titres et des invités. Par élimination on peut supposer que Pillax, Leska, Flash, Moms, Houzairou et Indeci font partie du crew puisqu'il n'y a pas marqué « feat » devant leurs noms, mais rien n'est sûr. Il faut peut-être également ajouter Penika, dont les morceaux sont publiés sur la page youtube de IGD Gang.

 

F430

 

"F pour le flow, 4 pour les sorties de pot, 3 comme Ralph' Lau', 0 poucav dans mon ghetto" comme le résume Jet, membre du groupe dont le nom fait référence au fameux modèle de Ferrari. Avec son pote Sanders, ils ont dégaîné très tôt le style de rap pratiqué par toute la bande et représenté leur quartier d'origine titre après titre. Pour le coup, ils ont fait des feats avec à peu près tout le reste de la liste sauf DTF pour le moment. Il était d'ailleurs sympa de constater qu'à l'époque, N.O.S et Ademo ne rappaient pas forcément sur les morceaux de leurs amis mais étaient presque toujours présents à l'arrière-plan des clips. Vous pouvez ainsi jouer à une version QLF de Où est Charlie ?  en regardant leurs différentes vidéos.

 

Les autres : Illinas, Bizon, Farceur, N'Dirty Deh, GDZ

Oui, on a peu d'infos sur eux donc c'était plus simple de les regrouper. Ils sont un peu plus discrets ou en tout cas moins prolifiques que leurs acolytes, mais n'en restent pas moins proches de PNL : Illinas a fourni un couplet bien sympathique sur Que la mif (Le Monde Chico) et on l'avait déjà entendu avec Bizon dans De la fenêtre au ter-ter (QLF). Sans oublier N'Dirty Deh (qu'on peut voir en solo ici) qui était invité sur Athéna pour le même album. Quant au groupe GDZ (composé de Josilver, Dinox, Minimoys , Noova ) ou du rappeur Farceur, ils ont toujours soutenu les projets de N.O.S et Ademo via les réseaux sociaux.

En réalité il y a une vraie raison d'associer ces artistes : à la toute base, leur style de rap est un peu différent de celui du reste de la liste dans la mesure où ils étaient moins portés sur l'autotune il fut un temps.

 

Cela concerne GDZ mais également Farceur et Ilinas, qui privilégiaient un rap plus rentre-dedans même s'ils peuvent s'adapter au style actuel selon leur envie (comme ici avec Jet de F430) :

 

 

 

Enfin, Bizon qui prépare l'album Le Silence des agneaux se distingue également en étant le seul à avoir fait ce qu'on pourrait clairement appeler un titre engagé, éloigné du combo habituel deal/eogtrip :

 

Voilà, en espérant que tout soit (un peu) plus clair pour ceux qui avaient l'habitude de désigner tout ce petit monde par la dénomination générique « les potes de PNL qui sont venus à leur place à Planète rap ».

 

 


 

Photo : Facebook PNL

+ de PNL sur Mouv'

Par Yérim Sar / le 12 avril 2016

Commentaires