Le dernier vol de Ludovic Woerth

Par Sébastien Sabiron / le 04 avril 2014
Le dernier vol de Ludovic Woerth
Trois personnes sont mortes dans les alpes suisses le week-end dernier en pratiquant le wingsuit, de la chute libre en combinaison ailée. Parmi eux : le français Ludovic Woerth, 37 ans, considéré comme l'un des spécialistes de la discipline.

MAJ vendredi 4 avril avec l'annonce du troisième décès

Son profil Facebook affiche quelques hommages discrets. "RIP Ludo", "Fly Free". Des commentaires postés sous le dernier message de l'homme volant, qui fait référence à l'un de ses exploits. En début d'année, Ludovic Woerth était passé sous la passerelle du téléphérique de l'Aiguille du Midi, vêtu de son wingsuit, cette combinaison ailée inspirée des chauves souris et qui permet de survoler le relief à une vitesse impressionnante.

Ludovic Woerth vole en wingsuit au dessus de skieurs © Nuit de la Glisse 2013

Ludovic Woerth a trouvé la mort samedi lors d'un saut depuis le Hintisberg, une longue paroi rocheuse dans l'Oberland Bernois. Ses deux compagnons de vol, le néo-zélandais Dan Vicary, 33 ans et l'Américain Brian Drake, se sont tués également. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues, mais les trois hommes se seraient écrasés dans un pâturage.

Atterrissage sans parachute

Originaire de Kurtzenhouse, près de Haguenau (Bas-Rhin), Ludovic Woerth avait découvert les sports extrêmes à l'âge de 20 ans. Surnommé "Videoman", il a contribué à populariser la discipline en partageant les images de ses exploits sur internet, dont cet incroyable vol entre les buildings de Rio de Janeiro.

Dans la vidéo ci-dessous, le wingsuiter évoque les "sensations extrêmes" ressenties lorsqu'il "vole le long d'une montagne à 200 km/h."


Dans la vidéo ci-dessous,
Ludovic Woerth présente son équipement audiovisuel : une caméra sur le casque, une autre sous le ventre et un rectangle tracé sur la visière pour cadrer les images. Littéralement passionné par le wingsuit, il rêvait de pouvoir atterrir un jour sans déployer son parachute, simplement grâce à un amortisseur ventral.


Une vingtaine de personnes meurent chaque année dans le monde en pratiquant cette discipline. Patrick de Gayardon, considéré comme le père du wingsuit moderne, s'est tué lors d'un saut à Hawaï en 1998.


Par Sébastien Sabiron / le 04 avril 2014

Commentaires