Le bus des naufragés de l'alcool

Par Augustin Arrivé / le 28 novembre 2013
Le bus des naufragés de l'alcool
Pour éviter les noyades dues à l'alcool en sortie de boîtes, la ville de Bordeaux a mis en place sur les rives de Garonne des caméras, des bouées, une patrouille nautique... et un bus à couchettes pour décuver tranquille.

 

Ce jeudi, les reportages de la Matinale du Mouv' étaient réalisés par les étudiants de l'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine et de Sciences Po Bordeaux.

Cyril Champ, de l'IJBA, a enquêté sur la gestion des sorties de boîtes. Son reportage est à retrouver en cliquant ci-dessous :

 

Pour faire la fête, il n'y a pas que Champomy. Braves gens, sachez-le : certains jeunes préfèrent guincher en buvant de l'alcool, si possible au pluriel. A Bordeaux, ça a parfois viré au drame. Entre juillet 2011 et avril 2012, cinq Bordelais sont morts noyés dans la Garonne. La rumeur évoquait un "serial-pousseur", d'autres fantasmaient sur un éventuel trafiquant d'organes, il s'agissait seulement d'accidents malheureux. Le dernier décès du genre en date remonte à mai dernier.

 

Reportage après une sixième noyade dans la Garonne © BFM-TV, juin 2012

 

A chaque fois, les fêtards, ivres virgule, franchissaient eux-mêmes la balustrade et tombaient dans le fleuve. Impossible de laisser défiler le compteur des morts sans rien faire. Première réaction en mai 2012 : un arrêté préfectoral interdit la vente d'alcool après 22h dans les épiceries du centre-ville. Une patrouille nautique circule désormais en zodiac sur les eaux du quartier des discothèques. Et des bouées de sauvetage sont à disposition sur les quais, lesquels quais sont équipés de caméras de vidéosurveillance.

 

Un bus est spécialement affrêté depuis le 17 octobre pour prendre en charge les cas les plus atteints. Tous les jeudis, vendredis et samedis soirs, il est posté à la sortie des boîtes (quai de Paludate ou près des Bassins à Flots). Mehdi Fatnassi, membre de l'ANPAA, l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, accueille ceux qui en ont besoin et prend soin d'eux jusqu'au premier tramway du matin : couchettes pour se reposer, boisson chaude pour émerger, deux secouristes pour parer au plus urgent.

 

Le Somm'en bus mis en place par la mairie © Maxime Tellier, France Bleu Gironde, octobre 2013

 

"Je ne suis pas là pour juger le comportement des autres", explique l'éducateur, qui rejette les accusations d'incitation à la beuverie. "Si les gens peuvent faire la fête et rentrer en vie, je suis content." Les passants sont plutôt enthousiastes. Le bus a accueilli une soixantaine de personnes dans son premier mois de fonctionnement. Ce n'est encore qu'une phase de test, jusqu'à la fin de l'année. Mais le succès de l'opération donne déjà des idées à d'autres municipalités.

 

Le Mouv' est à Bordeaux toute cette journée de jeudi. Reportages et concerts en direct de la capitale girondine. Toute la programmation en cliquant ici.

Et réagissez sur twitter avec le hashtag #LeMouvBdx

 


Illustration de couverture : CC FlickR Paukrus

Par Augustin Arrivé / le 28 novembre 2013

Commentaires