LE 24E HOMME #12 : les hommes de l’ombre

/ le 07 juillet 2014
LE 24E HOMME #11 : les hommes de l’ombre
La Coupe du monde se termine sur un goût d’inachevé pour Kevin Kohler, 24e joueur (fictif) de la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du monde et notre envoyé spécial sur place pendant la compétition. Il n'a joué aucun match, malgré ses prières pour que Benzema, Valbuena ou Griezmann se blessent gravement.

De cette aventure, je retiendrai avant tout les rencontres humaines, ces personnes de l’ombre qui auront joué un rôle capital dans notre parcours.

Zibou le clown d'hopital 

Major de promo, en tête de la recherche qualité/prix sur ClownAdvisor, Zibou venait tous les soirs réconforter les remplaçants, dans leur chambre, pour éviter qu'ils ne sombrent dans la déprime. Personnage sensible, Zibou aimait par-dessus tout se confier. Son cancer, son divorce avec sa femme et sa passion inconsidérée pour How I Met Your Mother suffisaient à remonter le moral des remplaçants, soudain confrontés à un être encore plus désespéré.


Nadine et Gérard Crobard, retraités

Ce couple de touristes suisses rencontré à l’hôtel fut à l’origine de nos plus belles victoires. Les remarques racistes de Gérard sur la nourriture halal servie à la cantine ont décuplé la motivation de Benzema. Quant à Nadine, elle se fit d’abord remarquer par un mot affiché dans l’ascenseur : « Merci de baisser le son de votre musique africaine. » Avant, le lendemain, de frapper à la porte de la chambre de Sagna et Pogba pour leur souhaiter « de monter très vite dans le premier charter pour Bamako » afin qu’elle puisse passer « des vacances tranquilles ». Le Nigeria servit de victime expiatoire.

Ludovic Herman, CM

Community manager attitré de chacun des 24 Bleus. Sa mission consistait à supprimer l’humanité de nos comptes pour inonder vos murs de propagande politique. Tous les matins, il nous envoyait le programme des tweets publiés dans la journée, auparavant validés par le service communication de l’Elysée et par François Hollande, soucieux de l’unité retrouvée du pays. Diplômé de l’ESJ Lille, trilingue, ancien grand reporter en Syrie, Ludovic Herman consultait plusieurs fois par jour les sites d’offres d’emploi et le sujet « Symptômes de la dépression » de Doctissimo.fr.


Christina, femelle tapir

Le 16 juin, Rio Mabuva rentre du footing en ramenant dans ses bras un bébé femelle tapir trouvé dans la forêt. Christina s’impose dès lors comme la mascotte du groupe. Très joueuse, elle prend rapidement à Landreau la place de 3e gardien. Le 19 juin, en voulant enterrer une caméra de BFM-TV près des cages de Lloris, elle tue accidentellement la taupe de Knysna et s’attire la sympathie d’Evra. De mascotte, elle devient un animal-totem vénéré de tous, aux grognements mystiques. Le 25 juin, elle fait la causerie de France-Equateur à la place de Deschamps puis lui succède officiellement. Christina vient de refuser une offre de contrat pour entraîner Clermont-Foot.

Raounia

Le chef indien Raounia, 82 ans, mène une lutte active pour sensibiliser le monde sur la déforestation de l’Amazonie. Par ce biais, il a pu rencontrer les principaux leaders médiatiques : Obama, Poutine, Sting, Norman fait des vidéos, Daniel Riolo. C’est ce dernier qui l’a présenté aux Bleus. Le carnet d’adresses de Raounia a ainsi permis de négocier directement avec Sepp Blatter l’absence de suspension concernant Matuidi. Son aura planétaire touchait même les arbitres, qu’il rencontrait dans les vestiaires avant chaque rencontre. Assurément la plus grande crapule de ce siècle.

Gisele Bündchen 

Pour satisfaire plusieurs associations revendicatrices, la FIFA impose désormais que chaque mur d'entraînement soit constitué d'au moins un mannequin femme. Gisele Bündchen a donc remplacé poste pour poste Olivier Giroud lors des coups francs. Elle fournissait même la poudre blanche servant à placer le mur à distance réglementaire du ballon et des chiens anti-drogue.

Chico Buarte

Chico Carlos Jean-Marc Edson Nascimento di Buarte, dit Chico Buarte, né à Créteil, est fier de ses racines brésiliennes (son père possédait un autographe de Pelé, authentifié par Jimmy8239 d'Amazon). Ses compositions très personnelles (« Boulogne-Billancourt saudade », « The false 9 of Ipanema ») ont contribué à favoriser la récupération entre les matches : Chico Buarte pouvait jouer sans discontinuer de 8 heures à 3 heures du matin, si bien que les joueurs préféraient aller se coucher plutôt que de rester éveillés pour l’écouter.

Silvio Josué, producteur des Jours de nos vies

Une telenovela coproduite par la FFF pour nous occuper entre les matches. Le scénario : la vie des Bleus au Brésil. Un mélodrame aux accents très réalistes, puisque les acteurs ont fini par prendre notre place lors des conférences de presse. Puis durant les rencontres. Puis au sein de nos familles. Puis sur nos cartes d’identité. Avons-nous un jour existé ? Ce monde est-il réel ? Cet article a été écrit par un intermittent du spectacle de Belo Horizonte.

Kevin Kohler




Retrouvez les précédentes chroniques de Kevin Kohler.

Compte Twitter : @kevinkohlerpsg 
Son roman : Micmac Football Club, City Éditions, 2014, Maxime Mianat

/ le 07 juillet 2014

Commentaires