La Sécurité routière et le "Safie"

/ le 31 décembre 2014
La Sécurité routière et le "Safie"
En 2014, le nombre de tués sur la route a augmenté de 5% par rapport à l'année précédente. Un véritable électrochoc alors que ce chiffre était en diminution depuis treize ans. Pour lutter contre ce relâchement, la Prévention Routière a décidé d’inciter les Français à anticiper leur retour de soirée pour le réveillon.

Pour le 31, chacun a son remède pour rentrer de soirée. Il y a ceux qui prévoient de faire la fête jusqu'au petit matin. D'autres assurent qu'ils ne prendront pas le volant le soir du réveillon.

Pourtant, Florine l'assure : elle doit se battre contre certains de ses amis qui veulent prendre la route alors qu'ils ont bu.

 

Pour les experts de la prévention, ces comportements à risque sont la conséquence d'un certain relâchement après des années de baisse du nombre de tués sur les routes. Un relâchement qui se traduit cette année par une hausse de 5% du nombre de morts, selon le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve.

Alors que la soirée du 31 décembre est l'une des plus meutrières sur la route, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont donc mené leur campagne #Rentrer en vie pour inciter les Français à s'organiser à l'avance pour leur retour de soirée.  

 

Bernard Spitz, Vice-président de l'association "Assureurs Prévention"

 

Cette année, afin de sensibiliser les jeunes, la prévention a misé sur les réseaux sociaux avec notamment l'apparition du "Safie", contraction des mots safe (sûr en anglais) et de selfie.

 


L'an passé plus de 200 000 personnes s'étaient engagées à choisir leur solution de retour lors des fêtes de fin d'année. Cette année, l'association espère en convaincre 500 000.


Par Nicolas Margerand

Crédits photo : #RentrerEnVie

/ le 31 décembre 2014

Commentaires