La S.A.P.E débarque à Paris

/ le 09 mars 2015
La S.A.P.E débarque à Paris
Sapons-nous ! Du 18 février au 17 mai au Palais de Tokyo à Paris, l'exposition "Le bord des mondes" met un coup de projecteur sur la Sape. S.A.P.E comme Société des Ambianceurs et Personnes Elégantes, un mouvement artistique congolais né il y a plus de 30 ans et qui se perpétue de génération en génération.

SAPE, ça pourrait aussi vouloir dire Société Artistique du Pouvoir de l'Extravagance.

Extravagance vestimentaire, comme expérience esthétique, mais aussi comme outil d'émancipation et de dépassement de sa condition. Attention, on ne rigole pas avec la S.A.P.E. Pour certains, c'est une véritable religion. Rien à voir avec le carnaval de Dunkerque. Les Léopards de la  S.A.P.E. de Kinshasa que Mouv' a rencontrés pour le lancement de cette expo ont même leur propre prière. 


Rencontre avec Kadithosa, Six Lokoto le spirituel et Fayçal, les Léopards de Kinshasa, Palais de Tokyo, lancement de l'exposition Le bord des mondes
 

Oh Dieu de la SAPE, pardonne ceux qui ne savent pas s'habiller, et ceux qui ne maîtrisent pas le mélange des couleurs. Amen. 


 

 

Battles et performances scéniques

En RDC, les groupes de "sapeurs" se mesurent lors de  battles où se côtoient costumes de dandy du début du siècle et costumes plus traditionnels africains de couleurs vives. Les rois de la sape du 21ème siècle se produisent aussi sur scène, ou dans les rues. Le mouvement a évolué ces dernières décennies vers un art de la performance.

Communauté protéiforme et complexe, la S.A.P.E. fait de ses adeptes des fidèles dévoués à l’art vestimentaire. Ici, les vêtements exposés au Palais de Tokyo à Paris. Photo André Morin. 

 

La Sape en chanson

 

Dans son clip « Losing You », Solange Knowles (la soeur de Beyoncé) met à l’honneur les sapeurs

  

Roi de la sape 

A Paris un défilé de "sapeurs" doit avoir lieu dans le courant du printemps. Organisateur de l'évènement: le Bachelor, fier représentant de la diaspora congolaise dans le quartier parisien de Château Rouge, où il tient une boutique flamboyante, comme lui. 

Dans sa boutique de la rue de Panama, Jocelyn Armel, le Bachelor, propose aux parisiens une sélection de costumes dans l'esprit de la tradition de la Sape
 

La Sape, c'est l'art de se respecter, de prendre soin de soi. Un sapeur n'a pas de limites, surtout en matière de couleur. C'est aussi l'art par excellence des quartiers populaires. 


 

La Sape se transmet de génération en génération, même si certains parmi les plus jeunes rejettent l'aspect hors-norme du mouvement. "Les couleurs, j'assume pas. J'aime me fringuer, mais de manière plus classique", lance Gaylor, 32 ans, d'origine congolaise, rencontré à deux pas de la boutique du Bachelor. 
 
Réécouter le reportage diffusé sur Mouv' : 
 
Pour en savoir plus  

Récupération marketing du mouvement ou plongée dans un univers passionnant ? La marque Guinness s'est intéressée à la Sape, et notamment à l'impact de la guerre sur cet art. 

 

L'expo est organisée du 18 février au 17 mai 2015 ! Plus d'informations ici.

 


Reportage et photos : Claire Chaudière

Photo exposition : Copyright André Morin 


/ le 09 mars 2015

Commentaires