La rentrée 2017 du rap US : T.I., Wu-Tang Clan, Gucci Mane, Desiigner...

Par Yérim Sar / le 07 septembre 2017
La rentrée 2017 du rap US : T.I., Wu-Tang Clan, Gucci Mane, Desiigner...
Il n'y a pas que les écoliers, collégiens, lycéens et autres qui font leur rentrée ces jours-ci, l'industrie du disque aussi. Et c'est plutôt alléchant.

Comme chaque année à cette période, il est temps de faire le bilan des projets les plus importants qui nous attendent niveau rap en provenance d'outre-atlantique. Contrairement à l'actualité française, le rythme de sortie est à peu près constant tout au long du calendrier, mais c'est l'occasion de faire le point sur ce qu'on écoutera prochainement, du plus petit au plus gros, de la sortie la plus sûre à la plus hypothétique.

 

►   DJ Kay Slay – The Big Brother

 

Véritable légende new-yorkaise, Kay Slay a été celui qui a marqué l'histoire des mixtapes pendant de longues années. Le bonhomme a décidé de faire son grand retour et il renoue évidemment avec ses habitudes de la grande époque, à savoir réunir un casting all-stars pour son projet. Ainsi, le Drama King prouve que son carnet d'adresse est toujours aussi bien rempli en rameutant de nombreux rappeurs de la Grosse Pomme tels Dave East, Maino, Mysonne, The LOX, French Montana, Papoose, Busta Rhymes, Raekwon, Lloyd Banks, Fat Joe, Vado, mais aussi d'ailleurs comme Kendrick Lamar, Trick Trick, E-40, Tech N9ne, Scarface, Mac Miller, Juicy J, et la liste est encore longue... Rendez-vous le 22 septembre 2017.

 

►   Gunplay – Tellin

 

Après avoir posé avec Mozzy le temps de leur album commun Dreadlocks and Headshots, Gunplay a continué d'occuper le terrain avec sa Fix Tape en août. Et il a enfoncé le clou en annonçant un album dont la sortie devrait suivre, même si avec le bonhomme nous ne sommes jamais sûrs à 100%. Le rappeur de Miami semble malgré tout constant dans son rythme actuel et il a même déjà lâché un premier extrait de ce nouveau LP avec Tellin, un hymne anti-balances, sujet qui lui tient apparemment à coeur. Le nom de son album à venir ? Haram, tout simplement.

 

►   Gucci Mane – Mr Davis

 

Hyperactif depuis sa sortie de prison l'année dernière, Gucci Mane entend bien asseoir son statut de « Trap God » comme il se surnomme lui-même. Après avoir satisfait sa fanbase de la première heure à coups de mixtapes sorties à un rythme stakhanoviste, celui qui a marqué au fer rouge le paysage musical américain, tant par son talent propre que son influence sur toute une génération d’artistes, fait sa rentrée avec Mr. Davis, son nouvel album. Cette fois, l’ambition est claire, c’est le succès mainstream qu’il vise : les deux singles I get the bag avec les Migos et Tone it down avec Chris Brown sont des hits en puissance. On retrouvera également des combinaisons imparables avec des valeurs sûres du RnB (The Weeknd, Ty Dolla $ign) et bien sûr des collègues rappeurs (A$AP Rocky, Migos, Big Sean, Slim Jxmmi ou encore Young Dolph).

 

►   Bun B

 

Cela fait près de quatre ans que le vétéran de Houston n'a pas sorti de projet solo, même s'il continue de répondre toujours présent lorsqu'un autre MC l'invite. Cet été, il a cependant expliqué qu'il comptait bien revenir pour de bon après cette longue période de pause. Il a précisé qu'il était dégagé de toute contrainte de contrat et que c'était vraiment pour son plaisir, d'ailleurs il hésite même à appeler ce nouvel album Bernard (son vrai nom) car il s'agirait de son disque le plus personnel. Mais surtout il a affirmé qu'il avait bossé avec Big K.R.I.T en tant que réalisateur sur l'album, ce qui est assez logique et encourageant dans la mesure ou K.R.I.T n'a jamais caché l'influence que UGK avait eu sur lui. En gros c'est un peu comme quand Steven Spielberg embauche Colin Trevorrow pour tourner Jurassic World, sauf que l'album de Bun B va être bien.

 

►   T.I. et le Hustle Gang

 

Jusqu'ici le Hustle Gang emmené par T.I était "juste" l'appellation qui désignait l'ensemble d'artistes signés sur le label du rappeur d'Atlanta, mais on ne pouvait pas réellement parler de collectif dans la mesure où il n'y avait pas encore eu de projet commun réunissant tout ce beau monde. Ce sera bientôt chose faite avec l'album We want smoke, annoncé pour le 15 septembre 2017. L'occasion de découvrir des combinaisons inédites entre tous les rappeurs et chanteurs de l'écurie, ce qui inclut bien entendu T.I lui-même, Young Dro, B.o.B, Trae Tha Truth mais aussi Brandon Rossi, GFMBRYYCE et les moins connus du grand public Tokyo Jetz, Young Booke, RaRa, Translee, et London Jae.

Outre ce projet à plusieurs, Clifford Harris est lui aussi censé livrer un nouvel album après une période qu’il a passé un peu en retrait. Le rappeur originaire d’Atlanta a de lui-même relancé les hostilités autour de son tant attendu album The Dime Trap en se mettant à teaser un retour en solo. Il a notamment déclaré qu’il s’agissait pour lui de créer un renouveau dans la Trap telle qu’elle se pratique aujourd’hui. Qui vivra verra.

 

►   Juicy J, DJ Paul et Project Pat

 

L'un des patrons de Memphis se prépare lui aussi à revenir à ses premières amours avec sa nouvelle mixtape intitulée Highly Intoxicated. Fidèle à ses habitudes, le rappeur se confronte à des nouvelles têtes commeXXXTentacion, Cardi B, Smokepurpp mais aussi des valeurs sûres comme Rick Ross, A$ap Rocky ou encore Wiz Khalifa. A noter que les $uicideboy$ seront également de la partie, une association pas si surprenante que ça quand on sait à quel point ils ont déclaré avoir été influencés par les classiques de Three Six Mafia.

DJ Paul lui non plus ne devrait pas être en reste. Après avoir lâché la mixtape Da Reason : Thank me later, il a annoncé vouloir récidiver vers l'automne prochain mais cette fois avec un album. Niveau style, les amateurs ne devraient pas avoir de souci à se faire, on reste sur les fondamentaux : textes sombres et instrus toujours aussi hypnotiques.

Quant à Project Pat, il a choisi le chemin inverse, dans la mesure où il commence par un nouvel album pour le 8 septembre intitulé M.O.B (avec uniquement son frère Juicy J et Young Dolph côté featurings) avant de prolonger l'effort avec une future mixtape nommée Go out & trap à peine une dizaine de jours plus tard, le 19 septembre. Bref, les amoureux du rap de Memphis vont avoir de quoi profiter.

 

►   Wu-Tang Clan

 

Après la sortie du morceau inédit People Say en feat avec Redman, RZA a confirmé que le groupe avait un nouvel album dans les tuyaux, intitulé The Saga Continues. C’est Mathematics qui a usiné les beats du projet tandis que RZA lui-même s’est contenté de la production exécutive.

Cette actualité se double d'une autre, pour le coup totalement imprévisible. Vous vous souvenez sans doute de Martin Shkreli, le richissime emmerdeur qui avait acheté un album exclusif du Wu pour lui tout seul ? Il affirme aujourd’hui vouloir le brader sur ebay. Ce qui signifie qu’il y a donc une chance que quelqu’un d’autre l’achète et que les titres fuitent sur la toile ou soient simplement commercialisés de manière classique.

 

►   Yelawolf - Trial By Fire

 

Lentement mais sûrement, Yelawolf a préparé pas à pas son retour en grâce avec l’album Trial By Fire, annoncé depuis 2016 et très (trop) souvent repoussé. Sauf que l’attente touche à son terme et c’est en octobre que son public devrait être finalement récompensé. En tout cas c’est ce que l’artiste a affirmé lui-même, sur scène début septembre : album fini et sortie le mois prochain.

 

►   Desiigner - The Life of Desiigner

 

Parce qu’il n’y a pas que les mixtapes dans la vie, le meilleur imitateur de Future devrait concrétiser tous les espoirs que son label a placés en lui avec l’album The Life of Desiigner. Selon ses déclarations, la différence avec ses singles précédents et ce qu’il pouvait donner sur mixtape est simple : son défi, c’est d’être beaucoup plus complet et varié à l’occasion de ce premier LP.

 

►   Les arlésiennes

 

Eminem va encore faire saliver ses fans en leur faisant fantasmer un album, même si à sa décharge ce n’est pas très dur : les fans de Shady sont tellement au taquet qu’il suffit qu’il se râcle la gorge un peu trop fort pour que certains y voient un indice sur une date de sortie. Cependant, finissons sur une note positive : son pote Mr Porter a dit qu’il était « presque temps » de balancer des nouveaux sons. C’était en mai 2017.

Nas est un petit peu dans la même situation, à une différence près : ses fans sont moins nombreux et surtout moins lourds. Mais tout aussi désespérés, il faut bien le dire. Reconnaissons à Nasir Jones son honnêteté puisque même s’il a admis à demi-mot avoir bossé de nouveaux morceaux, il a rappelé une vérité essentielle : « it’s not done until it hits the streets ».

Lil Wayne a de son côté assuré qu’il pourrait « lâcher The Carter V » n’importe quand s’il en avait envie, sauf que comme chacun sait, tout se complique avec le bourbier judiciaire qui l’oppose à son ancien producteur Birdman et on n’est jamais réellement sûr de quoi que ce soit. Rappelons que l’album est finalisé depuis des années, mais quand ça veut pas, ça veut pas.

 

►   Les potentiels

Il s’agit de ceux qui n’ont concrètement pas besoin d’annoncer très longtemps en avance leur date de sortie : de toute façon leur public sera au rendez-vous. Sans parler de ceux qui peuvent carrément se payer le luxe d’un album surprise selon leur bon vouloir.

Nicki Minaj a assuré en interview avec DJ Whoo Kid qu’elle était passée par le studio et travaillait dur sur son quatrième album, qu’elle veut que ce soit un classique et blablabla. Le truc c’est qu’elle est parfois occupée par ses autres business, et peut-être aussi qu’elle jugeait nécessaire d’attendre.

Missy Elliott avait clairement annoncé son retour et a envoyé plusieurs inédits régulièrement, en faisant suffisamment parler d’elle à chaque fois, mais la dame a semble-t-il opté pour la patience plutôt que la précipitation. On peut malgré tout espérer quelque chose pour 2018 et on espère que l’attente en valait la peine. Parce que sinon fallait pas revenir, c’était plus simple pour tout le monde.

 

►   Les confirmés

Travis Scott a son nouvel album AstroWorld dans ses cartons, mais pour l’instant aucune date de sortie annoncée. Et quand on se rappelle qu’il avait annoncé son album commun avec Quavo « très bientôt » alors que rien ne s’est passé, mieux vaut attendre une date avant de s’enflammer.

L’association DJ Premier/Royce Da 5’9 devrait connaître une suite avec PRhyme 2.

Des membres de Migos ont de leur côté confirmé à leur façon que leur album Culture connaîtrait une suite plus vite que ce que l’on croit. En effet, un certain Culture 2 a été évoqué à plusieurs reprises. Reste à savoir à quel point ils veulent enchaîner les deux projets.

Même chose du côté de ScHoolboy Q qui a affirmé avoir déjà suffisamment de morceaux pour boucler un nouvel album.

A$ap Rocky, lui, a été clair : il a gentiment indiqué que son prochain solo devrait débouler vers Noël 2017 au détour d’une rime d’un couplet du morceau Diamonds.

 

►   ...Et les autres

Young Dolph va sans doute continuer d’insulter Yo Gotti et son label avec une persévérance qui force le respect.

Young Buck va pour la centième fois annoncer une mixtape du G-Unit (d’ailleurs il a recommencé cet été en parlant d’une tape intitulée Power censée regrouper les rappeurs) pendant que 50 Cent sera trop occupé à poster des blagues et des montages sur Instagram.

Kanye West rebosse avec Kid Cudi, et on espère qu’il s’inspirera de lui pour enfin sortir de la drogue et la dépression, même si ça doit être compliqué quand on est marié à une Kardashian. Du coup malgré les tentatives d’effet d’annonce de la part de Travis Scott, il est probable que l’album commun des artistes de G.O.O.D Music Cruel Winter ne soit pas encore pour tout de suite, et c’est dommage : selon Travis, Cyhi the Prynce et d’autres, les artistes ont enregistré suffisamment de morceaux pour avoir un "Cruel album" pour chaque saison de l’année suivante, mais le planning de chacun rend la décision de la date de sortie compliquée.

 

Snoop Dogg va probablement sortir un énième album qui prouvera encore son immortalité, quel que soit la direction artistique choisie.

Drake va sans doute absorber les pouvoirs d’afro-trappeur de MHD et essayer de prendre un accent africain comme il l’a déjà fait avec une quantité incroyable de victimes précédentes, qui vont de la scène de Houston au Dance-Hall en passant par le Grime. C’est là qu’il faut se rappeler que cet homme est un acteur avant d’être un rappeur, son métier c’est se glisser dans des personnages sans se faire griller.



 

Crédit photo : Prince Williams / Getty Images

Par Yérim Sar / le 07 septembre 2017

Commentaires