La réalisatrice de Frozen s'excuse pour 'Let it go'

Par Erika / le 16 décembre 2014
La réalisatrice de Frozen s'excuse pour 'Let it go'
Cela fait un an que ça dure, et ça commence à bien faire. L'engouement pour la célèbre chanson n'est pas prêt de disparaître, et la réalisatrice de Frozen s'excuse (enfin) auprès des parents.

 

Décembre 2013. Les parents reviennent satisfaits d'une séance de cinéma avec leurs rejetons. Jusqu'à ce que, quelques heures plus tard, les premières notes de la chanson Libérée Délivrée résonnent dans leur foyer, signant par là le début de la fin.

12 mois et 380 millions de vues YouTube plus tard (pour la seule vidéo officielle en anglais), les parents désespérés de par le monde se voient infliger les paroles, traduites dans quelques 20 langues. Et certains pensent définitivement à s'offrir un petit extra pour Noël : une corde.

 

C'est effectivement un succès planétaire pour la Reine des neiges, qui devient en quelques mois le film d'animation le plus lucratif du monde, devant Toy Story 3. Impossible donc d'échapper au titre phare, dont la mélodie possède, par ailleurs, la particularité malvenue de rester en tête.

Seule consolation : les excuses de Jennifer Lee, la réalisatrice du film. Elle s'exprime dans le Hollywood Reporter:

Il y a un an, je rencontrais des gens qui, lorsqu'ils découvraient qui j'étais, me disaient :"Oh, on adore les chansons ! On les chante tout le temps!". Maintenant, c'est plutôt : "Ouais. On les écoute encore". Je suis passée de "merci" à " vraiment désolée".


 

On lui fera cependant remarquer que les parents ne sont pas les seuls concernés, et que chacun d'entre nous aura été confronté au moins une dizaine de fois à un proche/ami/collègue s'étant mis en tête de nous hurler sa passion pour la chanson lors de soirées plus ou moins arrosées.

Et les fêtes de Noël ne vont pas améliorer les choses. On notera par exemple l'initiative de cette famille, au Texas, qui a refait tout l'éclairage de sa maison sur le titre.

Vivement le printemps.

 

Par Erika / le 16 décembre 2014

Commentaires