La prog galactique du Star Wars Day 2016

Par Augustin Arrivé / le 04 mai 2016
La prog galactique du Star Wars Day 2016
Comme chaque année, le 4 mai ("May the fourth", en anglais) est l'occasion pour les fans de "Star Wars" de célébrer la saga de diverses manières, plus ou moins délirantes. D'un simple gif animé sur Twitter à des actions caritatives. Passage en revue de la moisson 2016.

 

Nous sommes le 4 mai, et par un jeu d'homophonie anglo-jedi, c'est donc le Star Wars Day. Les termes associés à la saga de George Lucas vont se retrouver toute la journée parmi les hashtag les plus partagés sur Twitter, et les autres réseaux sociaux ne seront sans doute pas en reste. Si vous ne savez pas ce que c'est qu'un X-Wing, vous risquez d'avoir des envies de déconnexion brutale.

Pour tenter de nous convaincre que ce n'est pas qu'une grande machine à fric annuel, Disney (détenteur des droits de La Guerre des Etoiles) organise cet après-midi une animation auprès des enfants malades de l'hôpital pédiatrique Robert Debré, à Paris. On y projettera le dessin animé Star Wars Rebel, et des personnes costumées en jedis et en siths viendront distraire les patients.

 

 

Le côté obscur de la force, c'est la grande braderie de figurines et autres goodies intergalactiques qu'organise le site de vente en ligne Amazon, les ateliers de maîtrise de la Force des boutiques Disney Stores, ou le barnum Lego, marque partenaire prompte à balancer de nouveaux jouets à chaque occasion et qui cumule ces ventes cette année avec la diffusion d'un gameplay de huit minutes du futur jeu vidéo The Force Awakens.

Et si vous ne vous sentez pas d'attendre le mois prochain pour goûter au sabre laser vidéoludique, il reste la possibilité de jouer aux titres déjà sortis. Ainsi Electronic Arts proposera ce mercredi soir un créneau de quatre heures pour bastonner du stormtrooper sur Battlefront, via sa plate-forme The Vault (ça démarre à 20h, heure de Paris).

 

 

Il existe d'autres événements, en marge des dollars du géant Disney. Les Toulousains pourront, toute l'après-midi, jouer avec la science au Quai des Savoirs. La Science Contre-Attaque promet une rencontre avec des petits robots de la 501ème légion et des explications scientifiques pour, notamment, "déceler les secrets de la lévitation".

A Bordeaux, c'est un mystérieux "atelier de combat chorégraphique au sabre laser" qui est annoncé dans un dojo du centre ville dans l'après-midi. Avant un défilé de cosplay place Pey-Berland à 17h30. Tandis qu'à Lille, c'est le troquet Le Dernier Bar qui se charge de la fête avec des quiz thématiques, une tombola Star Wars, un menu spécifique et du rétro-gaming sur les vieilles cartouches dérivées des sept films. 

Sinon, il y a ceux qui n'organisent rien mais qui s'amusent avec la manifestation. Le Centre George Pompidou, à Paris, croit entrevoir dans les structures métalliques de son bâtiment classé les engrenages du Faucon Millenium. Et le château de Chambord, dans le Loir-et-Cher, prétend avoir eu la visite de Dark Vador, mais la photo souvenir n'est pas très crédible (voire un peu cheap) :

 

 

Aux Etats-Unis, la ville de Sacramento accueillera un grand raout costumé, avec batailles d'épées lumineuses et autres joyeusetés, tous les bénéfices étant reversés à une oeuvre de charité (la fondation Make A Wish, qui tente d'exaucer les voeux d'enfants malades). Mais Disney ne manque pas de cynisme et l'événement n'étant pas sponsorisé par la marque, l'organisateur a été menacé d'un procès s'il utilisait les mots "Star Wars", "sabre laser", "jedi", "force" ou "sith". Sympa. Ca s'appelle donc le "Cats in Space Tour". Et tant pis pour les mômes.

 

 

Et toujours à l'étranger, sachez que vous assisterez à 17h à une séance d'entraînement jedi au coeur de la galerie marchande Baneasa de Bucarest (en Roumanie). Ou que vous aurez 10% de remise si vous passez votre commande à la caisse du Totally 80's Pizza (à Fort Collins, dans le Colorado) en prenant la voix de Jabba The Huth.

 


Photo de couverture : illustration promotionnelle pour le jeu Star Wars Galaxy of Heroes © Electronic Arts, 2015

 

Par Augustin Arrivé / le 04 mai 2016

Commentaires