La police belge remercie les chatons anti-terroristes

Par Augustin Arrivé / le 23 novembre 2015
Des chatons pour perturber les terroristes
Les autorités belges ont réclamé aux médias un blackout complet ce dimanche soir : des opérations antiterroristes étaient en cours et aucune info ne devait filtrer pour éviter d'alerter les jihadistes visés. Une mobilisation incroyable s'est alors organisée sur Twitter.

 

Désolé pour les fans de clébards, mais la team chat a indéniablement marqué des points ce week-end. Si vous vous êtes connectés sur Twitter dimanche 22 novembre au soir, vous n'avez peut-être pas compris ce qui arrivait à votre fil d'actu : il était subitement inondé de photos et de gif animés de chatons. Des posts accompagnés du hashtag #BrusselsLockdown ("Bruxelles bouclé") qui avaient, pour une fois, un objectif concret : gêner les terroristes. La police belge a d'ailleurs remercié les participants ce lundi :

 

 

Car depuis samedi, Bruxelles est méconnaissable : rues vides, métro paralysé, écoles et musées fermés. Le niveau d'alerte est maximal, une opération antiterroriste est en cours. Une vingtaine de perquisitions, dimanche soir, à Bruxelles et Charleroi, nécessitaient la discrétion de tout le pays. En signalant dans les médias ou sur Internet l'avancée des forces de sécurité, le risque était d'informer les terroristes eux-mêmes et de leur permettre de fuir.

Les internautes ont donc couvert Twitter de ces posts pour noyer les infos utiles dans la masse des photos de chats. Petit florilège non-exhaustif (le réseau social a comptabilisé plus de 172.000 tweets dans la soirée incluant ce mot-dièse) :

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile d'estimer l'efficacité de ce flood généralisé. En tout cas, Salah Abdeslam est toujours en fuite, aucune arme n'a été retrouvée. Et le parquet belge annonce seize interpellations d'individus dont les identités n'ont pas été révélées.

 

 


 

Photo de couverture : Cc FlickR Mona

 

 

Par Augustin Arrivé / le 23 novembre 2015

Commentaires