La pizza qui ne moisit pas

Par Augustin Arrivé / le 18 février 2014
La pizza qui ne moisit pas
On n'arrête pas le progrès, en revanche on arrête maintenant la moisissure. Ceci grâce aux derniers progrès de chercheurs américains. Ils viennent d'inventer la pizza qui ne périme jamais. Utile en temps de guerre. Si on aime la pizza.

 

Qu'a-t-il manqué à l'armée américaine pour réussir son intervention en Irak ? La réponse coulait de source : une pizza qui ne pourrit pas. C'est ce que semblent croire les équipes d'un laboratoire militaire du Massachusetts, qui viennent de mettre au point une regina qui résiste jusqu'à trois ans même dans les conditions de conservation les plus déplorables. Il parait que les GI's réclament ce genre de plats depuis la généralisation des rations militaires "prêtes-à-manger" au début des années 80.

Tout le problème résidait dans l'humidité, terreau des bactéries. Si la quatre-fromages de votre pizzaiolo de quartier commence déjà à tirer la gueule au bout de trois jours, c'est à cause de l'eau contenue dans les tomates ou l'emmenthal : en migrant vers la pâte, elle rend l'ensemble immangeable. Les chercheurs ont trouvé le moyen de stopper le processus en injectant des "humectants" (qui empêchent la migration) et en réduisant l'acidité des ingrédients de base.

 

 

"Ca a plus ou moins le goût d'une pizza classique", promet Michelle Richardson, qui a bossé là-dessus pendant deux ans. "La seule différence, c'est la température à laquelle vous la dégustez." Interdiction de faire réchauffer votre plateau-repas, il faut l'engloutir à température ambiante. Miam !

Si on écoute David Accetta, un ancien gradé devenu porte-parole du laboratoire, cette pizza chimique est à la limite d'être prescrit comme antidépresseur. "Dans beaucoup de cas, quand vous êtes fatigués et affamés, avoir un repas chaud qui vous plaît et que vous auriez pu manger à la maison, ça vous remonte le moral. Nous considérons que ça peut décupler vos forces." Ce qu'il ne précise pas, c'est s'ils ont prévu ou non de bidouiller aussi l'huile piquante.

 

L'armée américaine a plus d'un tour dans son tank. Les applis mobiles sur les drônes US sont à retrouver en cliquant ici.


Photo de couverture : Cc FlickR NwongPR

 

Par Augustin Arrivé / le 18 février 2014

Commentaires