La jeunesse ignore ce qu'on commémore le 8 mai

Par Augustin Arrivé / le 08 mai 2014
La jeunesse ignore ce qu'on commémore le 8 mai
Vous faites peut-être le pont en ce week-end du 8 mai. Mais au fait, pourquoi ce jeudi est-il férié ? La question n'est pas si bête que ça : beaucoup de jeunes ne savent plus ce qu'on commémore à cette date.

 

Evidemment, le titre de cet article est réducteur. Primo : il n'y a pas qu'une jeunesse, et gageons que bien des adolescents ont eu la moyenne à leur devoir d'histoire sur la Seconde Guerre mondiale. Secundo : il existe probablement des Français plus âgés dont l'ignorance est équivalente. Néanmoins, les réponses au micro-trottoir réalisé par notre confrère Anthony Rio, de France Bleu Breizh Izel, sont navrantes. La question posée était celle-ci : "que commémore-t-on le 8 mai ?"

Mémorial de la Shoah, à Berlin / Cc FlickR DI


"C'est un truc avec Jésus ?" "C'est pas la fête du travail ?" Sur une quinzaine de personnes interrogées (âgées de 15 à 20 ans), quatre seulement ont visé juste. Le 8 mai 1945, l'Allemagne nazie capitulait, c'était la fin de la guerre sur le front européen. "On n'a pas cours mais on ne nous dit pas pourquoi", tente une adolescente pour se justifier. "C'est symbolique, mais c'est un jour férié comme un autre", tempère un autre.

Le souvenir de l'holocauste se dissipe avec le temps. Déjà, en 2012, un sondage CSA pour l'Union des Etudiants Juifs de France indiquait que 60% des 18-24 ans pensaient n'avoir "jamais entendu parler" de la rafle du Vél' d'Hiv'. Plusieurs historiens, interrogés par Le Monde, avaient alors minimisé leur faute en considérant que la question était sans doute trop précise. "On serait également étonnés de voir à quel point beaucoup de jeunes en Allemagne savent peu de chose sur Hitler", précisait par exemple Henry Rousso, directeur de recherches au CNRS.

 

8 mai 1945, la Capitulation, un film de Daniel Costelle et Isabelle Clarke © CC&C/ Lobster Films

 

Pendant ce temps, Valéry Giscard d'Estaing, qui avait 19 ans le 8 mai 1945, explique qu'il "n'est pas raisonnable de chômer" ce jeudi. "La France qui n'a pas de croissance, qui est un pays affaibli économiquement, va avoir trois jours au mois de mai où elle ne travaillera pas, en dehors des jours de congés normaux", s'est étonné l'ancien président de la République au micro d'Europe 1.

Ah bon... Demain 9 mai, Pierre Desproges aurait eu 75 ans. Cette situation désolante lui aurait sans doute inspiré un sketch. Pierre qui ?

 

De toute façon, cette année, c'est d'abord la Première Guerre mondiale qui est à l'honneur. Cliquez ici.

Et vous, pourquoi seriez-vous prêt à donner votre vie ? Sondage par là.


Photo de couverture : Cc FlickR Bert Kaufmann

 

Par Augustin Arrivé / le 08 mai 2014

Commentaires