La croisière ne s'amuse plus

Par Augustin Arrivé / le 09 août 2013
La croisière ne s'amuse plus
Oh mon dieu ! Le Pacific Princess, le paquebot star de la série "La croisière s'amuse" va être démantelé ! Il rouillait depuis cinq ans dans un port italien. Sa belle histoire télévisée s'achèvera dans quelques mois en Turquie.

 

Citez-moi un seul autre programme de télévision qui se passe sur un bateau. Honnêtement. Il n'y en a pas. La croisière s'amuse est unique en son genre. Hélas, nos coeurs saignent : le dit bateau, le Pacific Princess, va bientôt être mis en pièce. Il a accompli sa derrière traversée en 2008. Une transatlantique entre les Etats-Unis et l'Italie. Il rouille depuis dans le port de Gênes.

 

 

Son vrai nom, c'est le MS Pacific. 169 mètres de long. C'est là qu'ont été tournés les 249 épisodes du feuilleton culte, diffusé entre 1977 et 1987 aux Etats-Unis, dès 1980 en France. Le capitaine Stubing, le barman Isaac Washington et leurs camarades d'équipages étaient bien entourés. Quelques guests chics comme Tom Hanks, Cyd Charisse ou Andy Warhol sont apparues sur le pont.

 

Le capitaine Stubing accueille Andy Warhol © ABC

 

La desperate housewife Teri Hatcher y a également fait ses débuts dans un rôle de danseuse (en superbe costume rouge, dans cette vidéo). Amanda Lear en réinterpréta le générique dans son album Heart en 2001. Et la mélasse sentimentale qui servait de scénario a inspiré les plus grands, à commencer par Will Ryder, qui proposa aux initiés sa version dénudée (Love Boat XXX).

 

L'élégant casting de Love Boat XXX, réalisé par Will Ryder

 

Depuis 1987, les fans pleurent. Certains se consolent comme ils peuvent. Ryan McNaught, auto-surnommé Brick-man, a passé six mois à assembler 250.000 briques de Lego pour reproduire le Pacific Princess dans son salon. Pour le remercier, la marque de jouets lui a fait une surprise : inviter le capitaine Stubing lors d'une convention Lego à Chicago :

 

 

Loin de ses groupies, le bateau a mal tourné. En 1998, la police grecque trouve à bord 25 kilos d'héroïne. Deux membres d'équipage philippins sont arrêtés. Devant le procureur, ils expliquent que le navire sert régulièrement de plate-forme de deal en Méditerranée.

 

La dernière compagnie propriétaire ayant fait faillite à la fin des années 2000, il ne naviguait plus. Il vient donc d'être racheté par un groupe turc, Izmir Ship Recycling, pour deux millions et demi d'euros. La remise aux normes serait trop chère, le démantèlement du bateau est donc décidé. Une grosse larme dans la mer de nos souvenirs.

 

Par Augustin Arrivé / le 09 août 2013

Commentaires