La bande-annonce explosive de "Deadpool" [vidéo]

Par Erika / le 05 août 2015
La bande-annonce explosive de "Deadpool" [vidéo]
On l'attendait depuis le Comic-con : la bande-annonce du plus taré des anti-héros, Deadpool, a enfin été révélée. Une vidéo qui ne nous laisse pas une seconde de répit, entre combats, injures et humour trash. L'attente de la sortie du film s'annonce d'ores et déjà difficile...

Le film du plus dérangé des anti-héros de Marvel se concrétise enfin ! Après une première vidéo acclamée par le public dévoilée au Comic-con, c'est aujourd'hui au tour d'une bande-annonce officielle de faire son apparition. Le défi y est lancé : le film pourrait bien être la plus borderline des adaptations cinématographiques de comics.

Jurons, violence brute, humour noir et plaisanteries douteuses, les scènes et les coups s'enchaînent dans une synchronisation presque jouissive avec le X Gon' Give It To Ya de DMX. Un cocktail explosif bien loin des univers édulcorés des super-héros. Et ça marche.

 

 

La trame 

Deadpool, c'est l'histoire de Wade Wilson, un mercenaire travaillant pour le compte de la CIA. Se sachant condamné par de multiples tumeurs, il accepte de jouer les cobayes pour trouver un remède mais se retrouve sous les mains d'un scientifique douteux, qui lui procure après une série d'expériences plus extrêmes les unes que les autres, un pouvoir d'auto-guérison, détruisant sa peau au passage.

Il reprend alors son activité, tout en ayant un objectif bien précis en tête : se venger. Jusque-là rien de bien original, sauf que notre anti-héros a une autre arme secrète à son actif, sa langue acérée. Laissant libre cours à ses émotions, le personnage aux tendances psychopathes doublées d'une arrogance et d'un humour trash, crève l'écran de ses remarques acerbes... qui ne volent parfois pas très haut ! 

Deadpool nous emmène ainsi loin des clichés du genre où campaient depuis plusieurs années les mêmes schémas : des super-héros torturés, croulant sous le poids des responsabilités, se battant pour leurs convictions.

Et Ryan Reynolds semble bien parti pour incarner une version particulièrement fidèle du célèbre "mercenaire à la grande gueule" ("The merc with a mouth", dans la version originale), qui signe définitivement un renouveau dans le genre des super-héros.

 

Du super à l'anti-héros

C'est un fait avéré : les anti-héros ont la cote. Une tendance particulièrement visible cette année, où une vraie bouffée d'air frais s'est insérée dans les adaptations de Marvel et DC Comics.

On avait déjà flirté du côté de l'humour avec Iron man, qui avait commencé à populariser avec Tony Stark ce type de personnages profondément mégalomanes, imbuvables mais définitivement attachants, qu'on avait aussi pu observer plus récemment avec Antman.

C'est également une nouvelle limite de franchie avec le projet de l'adaptation de Suicide Squad où les "vilains" se placent explicitement sur le devant de la scène.

Et Deadpool est l'incarnation par excellence de ces personnages qui nous livrent leur propre vision,  profondément égoiste, du bien et du mal dont ils nous rappellent que la frontière est loin d'être aussi lisse qu'elle n'y paraît. Un discours qui nous parle tant sans doute en cela qu'il reflète les réalités d'une nature humaine souvent individualiste, où nos choix sont directement liés à notre interprétation subjective de la vérité.

 

Quoiqu'il en soit, le film devrait sortir en février 2016. Plus que quelques mois de patience, donc, pour les amateurs de sarcasme et d'arts martiaux.

 


Crédit photo : Capture d'écran

 

Par Erika / le 05 août 2015

Commentaires