La bande à Picsou de retour en 2017

Par Sébastien Sabiron / le 25 février 2015
La bande à Picsou de retour en 2017
Disney annonce le retour de la célèbre série animée dans une version dépoussiérée. Il faudra patienter deux ans avant de retrouver Onc' Picsou, Flagada Jones, Fifi, Riri et Loulou (Ouh ouh).

"Picsou... Ouh Ouh... En suivant Riri, Fifi et Loulou.. ouh ouh... Nous entrerons dans la bande à Picsou, ouh ouh..." Si vous avez grandi dans les années 90, ce refrain entêtant vous rappelle forcément quelque chose. Disney a annoncé le 25 février 2015  d'annoncer la mise en production du reboot de La Bande à Picsou (Ducktales en V.O).

Même si on a un peu passé l'âge, ne boudons pas notre petit plaisir nostalgique :

 

Diffusée de 1987 à 1990 aux États-Unis, La Bande à Picsou débarque en France en 1988 sur FR3 dans l'émission Le Disney Channel. Elle est ensuite reprise dans le Disney Club de 1990 à 1997 avant une ultime rediffusion en 2009 sur Canal+ Family. Le succès de la série débouchera même sur un long-métrage d'animation, sorti au ciné en 1990.

Le futur reboot sera d'abord diffusé sur le réseau américain Disney XD. Marc Buhaj, directeur de programmation de la chaîne, promet un show conforme à l'esprit de l'original, qui a selon lui "une place à part" dans l'animation TV Disney:

(La série originale) s'est inspirée de la bande dessinée de Carl Barks. Par sa narration et sa mise en scène, elle a établi une norme durable dans le divertissement animé, qui plait autant aux enfants qu'aux adultes. Notre nouvelle série apportera la même énergie et le même esprit d'aventure à la nouvelle génération.


 

Le show nous fera retrouver le noyau dur (Picsou, les neveux, l'aviateur Flagada Jones) ainsi que les personnages secondaires (les Rapetou, Géo Trouvetou, Zaza, Miss Tick, Gripsou, Gontran Bonheur...). Histoire de patienter, on vous laisse avec le générique en V.O, interprété cette fois par de vrais canards:

 


En bonus également, le générique version soul jazzy

 


Images d'illustration : © Disney

Par Sébastien Sabiron / le 25 février 2015

Commentaires