L'Université unique dans les starting blocks

/ le 28 novembre 2013
L'Université unique dans les starting blocks
Bordeaux I, Bordeaux II et Bordeaux IV, c'est bientôt terminé. A partir du 1er janvier il faudra désormais parler de l'Université de Bordeaux. Un établissement unique, découpé en plusieurs collèges pour répondre aux derniers standards internationaux d’excellence et de compétitivité.

 

Premier Harvard, deuxième Stanford, troisième Berkley ou le MIT, selon les années. Le top trois du fameux classement de Shanghai n’a guère changé depuis dix ans et le constat est sans appel, les universités américaines sont les meilleures. La France n’arrive qu’en 37ème position avec l’Université Paris 6, Pierre et Marie Curie.

 

Classement de Shanghai @ AFP

 

Mais avec la mise en place des pôles d’excellence universitaires, voulus en 2009 par Nicolas Sarkozy, les choses pourraient bien changer. Après Strasbourg, puis Aix-Marseille en 2012, c’est à Bordeaux que les universités vont tenter, en début d’année prochaine de fusionner, pour ne former qu’un seul et unique établissement, l’Université de Bordeaux. Un projet ambitieux qui concerne 45 000 étudiants.

 

Ecoutez ici le reportage d'Alice Pozycki, étudiante en 2ème année à l' IJBA, l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine :

Bibliothèque Universitaire de Bordeaux université @ Alice Pozycki

 

Sur le papier tout est calé,  un nouveau logo, un nouveau site internet, mais le plus dur reste à venir. Il y  a d’abord les étudiants qu’il faut convaincre. Nombreux sont ceux qui s’estiment mal informés, voire pas concernés. Et malgré son ampleur, le projet reste partiel.  L’université de Bordeaux 3 a refusé de rentrer dans le rang pour des raisons institutionnelles et par inquiétude de voir les sciences dures avaler la plus grosse part du gâteau.  

 

Dans les faits, pas grand-chose ne devrait changer pour les étudiants Bordelais  à la rentrée de janvier. La nouvelle Université unique sera découpée désormais en collèges de differentes disciplines (sciences et technologies, sciences de la santé, sciences de l'homme et droit/éco/gestion) pour une meilleure visibilité, et la fin peut-être aussi des stéréotypes et des clichés

 

Robin Manoury étudiant à Bordeaux IV, candidat aux élections universitaires @ Alice Pozycki

 

Avec ses 45 000 futurs étudiants, l’Université de Bordeaux à partir du 1er janvier, se hissera directement au troisième rang des facultés française, derrière un autre mastodonte né en 2012, l'université unique d'Aix Marseille et ses 70 000 étudiants.

 

/ le 28 novembre 2013

Commentaires