L'e-book au milliard de lecteurs débarque en librairie

Par Augustin Arrivé / le 24 décembre 2014
L'e-book au milliard de lecteurs débarque en librairie
"After", une série de livres publiée sur Internet, sera traduite en français et dispo chez nos libraires préférés dès le 2 janvier. Ecrite par l'Américaine Anna Todd, la version anglophone a déjà été téléchargée plus d'un milliard de fois.

 

Ce sera le principal livre des premiers jours de 2015. Vous le trouverez partout, en librairie et au supermarché. En tête de gondole au rayon adolescent. Pas une vomissure de chroniqueur d'extrême-droite, pas le 156e bouquin de Marc Levy ou Katerine Pancol, pas même le dernier Prix Renaudot. Et pourtant ça va se vendre par cagettes. Le 2 janvier sortira After, édité d'entrée à 180.000 exemplaires par Hugo et Compagnie. Pas mal pour un premier roman.

 

Teaser pour "After", d'Anna Todd, avec musique sirupeuse à souhait / YouTube Brianna Drafall

 

Retour en 2011. Anna Todd, la vingtaine, est mariée, blonde Texane bien en chair de Fort Hood avec bouledogue, cliente régulière de la Cheesecake Factory. L'américaine pur jus, vissée à son smartphone, qui photographie n'importe quoi et à peu près tout, s'ennuie ferme chez elle, pas vraiment décidée à reprendre mais sans non plus de grande perspective professionnelle, employée dillettante d'une boutique de maquillage. Elle bouquine à bloc, trois livres par semaine, pour ne pas voir le temps passer.

Et puis elle découvre Wattpad, une sorte de bibliothèque en ligne participative qui propose de partager les textes que vous écrivez. Elle s'y attelle. Un chapitre chaque soir. Elle y raconte l'histoire d'une jeune fille, Tessa, qui entre en fac, élève modèle au compagnon charmant qu'elle épousera probablement avant de suivre son destin tout tracé.

L'histoire s'appelle After ("Après") parce que ce qui devient plus croustillant, c'est ce qui se passe après. Après un baiser volé à un autre garçon, après ce coup de foudre, après qu'elle décide de tout envoyer valser, après qu'elle cesse de contrôler sa vie. Ce garçon s'appelle Hardin, c'est un mec insupportable, le vilain garnement du campus. Une trame on-ne-peut-plus classique agrémentée d'un détail qui fait la différence : cet Hardin est inspiré de Harry Style, le leader des One Direction. Chacun ses fantasmes.

 

Le dernier single des One Direction, "Steal My Girl", ne me remerciez pas © Syco, 2014

 

Aujourd'hui, fin 2014, Anna Todd en est déjà à la quatrième saison de sa série littéraire, téléchargée plus d'un milliard de fois. Elle a mobilisé une fan-base sur Internet en permettant aux lecteurs d'influer sur les prochains chapitres. Aujourd'hui elle compte 2.500 pages publiées et 221.000 abonnés sur Twitter avec qui elle passe un temps considérable à discuter. Elle ne travaille plus dans la boutique de maquillage. Pour le New York Times, elle est le plus important phénomène littéraire de sa génération.

Ce sera bientôt à vous de juger. Anna Todd a maintenant 26 ans et de belles années devant elle pour claquer à la Cheesecake Factory tout l'argent qu'elle a récolté en vendant les droits d'adaptation ciné à la Paramount. Et tant qu'il y aura des fans des One Direction, sa saga continuera.

 

Photo de couverture : couverture d'After, d'Anna Todd © Hugo et Compagnie, 2015

 

Par Augustin Arrivé / le 24 décembre 2014

Commentaires