L'arrestation d'une ado noire aux États-Unis indigne le web [VIDEO]

/ le 28 octobre 2015
L'arrestation d'une ado noire aux États-Unis indigne le web
Aux États-Unis, un policier blanc américain a violemment interpellé une lycéenne en la renversant puis en la traînant par terre en plein cours. Les images font le tour des réseaux sociaux et l'officier a été suspendu.

“Encore une adolescente noire attaquée par un policier blanc : est-ce que nos vies comptent ?” 

Voilà la réaction de Root aux vidéos, montrant un agent de police blanc jetant par terre une lycéenne noire. La scène s'est déroulée lundi 26 octobre, au lycée Spring Valley de Columbia, en Caroline du Sud (Etats-Unis) et des témoignages ont depuis été partagés des milliers de fois, avec le hashtag #AssaultAtSpringValleyHig.

L'officier a été suspendu

Difficile de savoir pour le moment ce qui s'est vraiment passé avant cette intervention brutale. La jeune fille, virée par son prof de la salle de cours, aurait refusé de bouger. C'est l'officier de police, référent dans cette école, qui est finalement intervenu. Sur Twitter, un élève du lycée de la jeune fille rapporte qu'elle "mâchait un chewing-gum" tandis qu'un autre croit savoir qu'elle refusait de ranger son téléphone portable.


Contrairement à la France, les policiers sont présents dans les écoles américaines, collèges ou lycées, comme le regrette d’ailleurs Vox, dans un article publié après la diffusion de ces vidéos. Le policier, Ben Fields, a fait l'objet d'une suspension administrative pendant la durée d'une enquête interne, a indiqué NBC News. L’agent avait déjà comparu en 2013 pour une affaire dans laquelle des étudiants afro-américains avaient été visés de manière injuste et brutale.

 

Une autre lycéenne interpellée

Nyna Kenny, 18 ans, a elle aussi été arrêtée après avoir tenté d'intervenir pendant l'arrestation de son amie. Alors que le policier était en train d'immobiliser la lycéenne elle aurait crié "p***, qu'est-ce qui se passe ?". Elle raconte à la chaîne américaine WLTX :

Je n'arrivais pas à croire ce qui était en train d'arriver, je pleurais et le policier m'a dit "puisque tu as tant de choses à dire, tu viens aussi."


 

Le site de la chaîne précise qu'elle a été accusée de perturber les cours.

 


Par Stéphane Garcia

Crédit photo : Capture Youtube

 

/ le 28 octobre 2015

Commentaires