Kevin Spacey tyrannise "Call of Duty"

Par Augustin Arrivé / le 02 mai 2014
Kevin Spacey rejoint Call of Duty
L'un des acteurs les plus en vue de la télévision actuelle rejoint le casting d'un des jeux vidéos les plus appréciés du moment. Kevin Spacey, le Frank Underwood de "House of Cards", apparaît dans le nouveau teaser du jeu, en vente en novembre.

 

Il se disait que le nouveau Call of Duty pourrait s'appeler Patriots, et se dérouler pendant la Première Guerre mondiale (comme à peu près tout ce qui sort cette année). Raté. Il ne fallait pas croire les rumeurs : Call of Duty, Advanced Warfare sortira le 4 novembre, et la bande-annonce dévoilée ce matin nous emmène bien loin des tranchées de Verdun :

 

Call of Duty, Advanced Warfare, le teaser © Activision, 2014

 

A la manière d'un épisode de Star Wars ou d'une saison de Game of Thrones, Activision, l'éditeur de la saga vidéoludique, délivre les infos au compte-gouttes. Cette bande-annonce devait sortir dimanche, elle a fuité sur le net deux jours plus tôt. Du coup, selon toute vraisemblance, le compte à rebours encore en fonctionnement sur le site officiel du jeu ne correspond plus à grand chose. Mais bon, on n'est pas à l'abri d'une surprise.

 

Call of Duty, Advanced Warfare, image promotionnelle © Activision, 2014, par Augustin Arrivé


Call of Duty, Advanced Warfare se déroule finalement dans le futur, au milieu de voitures volantes et d'exo-squelettes. Kevin Spacey y joue un méchant avide de pouvoir débitant un discours violemment anti-démocratique :

Les gens n'ont pas besoin de démocratie, ils n'en veulent même pas. Les Etats-Unis cherchent à imposer la démocratie aux nations depuis des siècles et ça n'a pas marché une seule fois. Les gens ne veulent pas la liberté, ils veulent des limites, des règles qui les protègent des envahisseurs et qui les protègent d'eux-mêmes. Ils ont besoin d'un leader qui leur offre à la fois le soutien et les contraintes qui maintient le chaos aux frontières.


 

Son personnage de very bad guy manipulant les arcanes du pouvoir dans House of Cards aide à donner du réalisme à ce nouveau scénario. On a l'impression de voir débarquer Frank Underwood au XXIIe siècle. "Le pouvoir change tout", prévient le slogan de fin. La reproduction modélisée du visage est parfaite, marchant sur les traces de Beyond Two Souls et son casting hollywoodiens (Willem Dafoe, Ellen Page).

 

Rencontre avec un joueur professionnel de Call of Duty (oui, ça existe) en cliquant par là.

Toute l'actu des jeux vidéo sur le Mouv', c'est avec Philippe Audoin et c'est par ici.


Image de couverture : capture d'écran du teaser de Call of Duty, Advanced Warfare © Activision

 

Par Augustin Arrivé / le 02 mai 2014

Commentaires