Jul : interdit de rap, chaîne YouTube supprimée... victime du "rap biz" français ?

/ le 03 août 2015
Jul : interdit de rapper et sa chaîne YouTube supprimée
Que se passe-t-il avec le phénomène marseillais Jul ? Le plus gros vendeur de disques du rap français actuel se retrouve bloqué par son ancien label avec lequel il s'est séparé. Au-delà des chiffres, l'affaire met en exergue les relations complexes entre artistes et labels, notamment chez les indés..

Que l'on aime Jul ou pas, les faits sont là et le chiffres ne mentent pas : depuis son arrivée fracassante sur la scène du rap français en 2013, le Marseillais est devenu un vrai phénomène. Après un premier album Dans Ma Paranoïa certifié disque de platine avec plus de 100 000 exemplaires vendues, il a réussi l'exploit de confirmer avec son deuxième album, Je trouve pas le sommeil qui a atteint les mêmes chiffres en trois mois. Sorti en juin 2015, son troisième projet, Je tourne en rond est déjà certifié disque d'or (50.000 exemplaires) en deux semaines. 

 

Tout semblait donc aller pour le mieux sauf qu'en pleine promotion de l'album, Jul a décidé de se séparer de son label Liga One. Si aucune raison n'a été évoquée par le rappeur, le staff s'est très vite mis à clasher Jul en l'accusant de faire partie de ceux qui sont attirés par l'argent et qui oublient d'où ils viennent.

Impassible, Jul a juste répondu sur son Facebook en déclarant qu'il était resté le même.

 

Un contrat bloquant ?

Si, dans la pratique, le rappeur annonce avoir pu se séparer de Liga One, juridiquement l'histoire est toute autre. En effet, encore lié avec la structure selon des termes qu'aucune des deux parties n'a révélés, il ne peut ni sortir de musique, ni de vidéo et encore moins d'albums comme il l'a expliqué dans un post datant du 19 juillet 2015.

 

Nouveau tournant dans l'affaire qui oppose Jul à Liga One, ce week-end, le label a demandé à YouTube de supprimer tous les sons et les vidéos du rappeur. Au final, c'est la chaîne entière qui a été retirée de la plateforme. Une chaîne qui avant d'être supprimée cumulée presque 500 000 000 millions de vues et 650 000 abonnés.

 

Une action choc à laquelle le rappeur a voulu répondre sur les réseaux sociaux : "comme vous avez pu le constater il n'y a plus ma chaine sur you tube suite un petit probleme ... vous inquitez pas la ‪#‎teamjul‬ le problemes sera rétablis dans quelque jours ! #teamjul"


Jul' semble vérifier par lui-même le fameux adage popularisé par The Norious B.I.G. : Mo' Money Mo' Problems...

En touchant l'un des plus gros vendeurs de disques du rap français de ces dernières années, cette affaire met en avant les relations complexes entre artistes et labels, notamment sur la scène rap indépendante, le manque de connaissances juridiques, une certaine opacité au-delà même des clauses de confidentialité liées aux contrats. Affaire à suivre en espérant une résolution intelligente pour les deux camps.

 


Crédit Photo : Facebook Jul

 

 

/ le 03 août 2015

Commentaires