Je ne raterai plus Téléfoot

Par Augustin Arrivé / le 18 novembre 2013
Je ne raterai plus Téléfoot
L'émission culte des footeux français risque de s'arrêter. Le CSA, gendarme de l'audiovisuel, pourrait retirer à Téléfoot le droit de diffusion d'images du championnat français. Un coup fatal après 35 ans de bons et loyaux services.

 

Augustin Arrivé, de la rédac' du Mouv', peut mourir tranquille. Le plus tard possible, mais il peut : il a fini son sujet. Cliquez ci-dessous :

 

Téléfoot est dans le pétrin. Une situation apparemment insoluble, comme une défense italienne : le CSA veut lui retirer les droits de la diffusion de la Ligue1, sur demande expresse de la Ligue de Football Professionnel. Cette dernière entend, d'après Le Parisien/Aujourd'hui en France, protéger Canal+ et les chaînes qataris BeIn, qui ont déboursé un pactole (602M€/an) pour ces images.

 

 

Car la disposition actuelle de l'émission de TF1 était déjà acrobatique : il s'agissait de parler de football en ne disposant que de 90 secondes du championnat français par semaine. Téléfoot s'était déjà passé de Ligue1. C'était entre 2006 et 2012, mais de l'aveu-même du patron des sports de la chaîne, François Pélissier, ça faisait moins rêver qu'aujourd'hui : "le championnat de France a retrouvé un net intérêt depuis deux ans."

 

Téléfoot est né à une époque où BeIn n'existait pas, ni Canal+ d'ailleurs, ni les chaînes d'info continue, ni internet, ni rien qui permette d'obtenir un résumé de Nantes-ASSE dès la fin du match. L'émission de Pierre Cangioni était seule en son genre, pionnière en France. Evidemment, ça ne fonctionnait pas toujours à merveille. Quand Strasbourg n'envoyait pas sa vidéo à temps, il fallait meubler :

 

 

Mais dans l'ensemble, c'était révolutionnaire. En diffusant son magazine le soir des matches, TF1 doublait L'Equipe sur son propre terrain : celui de l'analyse à chaud. C'était valable pour le championnat national comme pour la coupe du monde. Exemple avec l'animateur star du programme, Thierry Rolland, au lendemain du quart de finale Brésil-France du Mundial 1986 :

 

 

D'autres présentateurs s'y sont succédés, Michel Denisot ou Thierry Gilardi (décédé en poste en 2008, le studio de l'émission porte aujourd'hui son nom). Téléfoot devient un rendez-vous populaire majeur, avec, dans les premières années, une fantaisie eighties qui plait, comme dans ce portrait de Jean-Pierre Papin, époque Ballon d'or, filmé en train de jouer avec un dauphin :

 

 

Les années 2010 sont moins farfelues. Christian Jeanpierre ne quitte pas le costard. Franck Ribéry ou Patrice Evra viennent régler leurs comptes en plateau. Les salaires des joueurs et les droits de retransmission atteignent des niveaux records. Michel Platini aura beau grogner, le déclin est amorcé. 

 

Le Mouv' aussi a son émission foot, elle s'appelle Cissé Sport, et vous pouvez la retrouver en cliquant par ici.


Par Augustin Arrivé / le 18 novembre 2013

Commentaires