Jay Z poursuivi en justice par la famille de Prince !

/ le 17 novembre 2016
Jay Z poursuivi en justice par la famille de Prince !
La plateforme de streaming du rappeur, TIDAL, aurait diffusé sans permission des morceaux du répertoire du Prince de la Pop.

Les ayants droit de Prince et Jay Z ont vu leurs relations se dégrader très rapidement au cours des dernières semaines. Monsieur Carter était prêt, il n’y a pas si longtemps, à débourser 40 millions de dollars pour racheter les morceaux inédits de l’interprète de Purple Rain. Il faut dire que Prince aurait laissé derrière lui plus de 700 chansons inconnues à disposition. Un petit pactole. Sur le coup, Jay Z s’était même rapproché des membres de la famille du chanteur et avait engagé de sérieuses négociations.

Mais il faut savoir que les héritiers de Prince sont nombreux et que pour céder les droits, il faut arriver à un accord entre TOUS les successeurs. Et de nombreux producteurs sont aussi attirés par cette mine d’or. Pas gagné cette histoire.

Si TIDAL a plutôt bonne réputation, le service n’est toujours pas rentable et a du mal à se faire une place sur le marché du streaming face à des géants comme Spotify et Deezer, des concurrents redoutables. Ces morceaux inédits de Prince représentent donc un sacré avantage pour le rappeur puisque cela permettrait de proposer une exclusivité de qualité à ses clients.

Sauf que voilà, (rebondissement) la famille de Prince a trouvé meilleur acheteur ! Pas cool pour Jay Z, qui repart sans rien. C’est Universal Music qui remporte le jackpot, pour une somme gardée secrète.

Quand on sait que Prince faisait particulièrement attention à la gestion de ses droits d’auteur, l’histoire laisse un petit goût amer en bouche. Le chanteur s’est battu toute sa vie pour garder son indépendance vis-à-vis des grands labels et des plateformes de streaming. Ca sent un peu la trahison familiale, 6 mois seulement après sa disparition… Le mec doit se retourner dans sa tombe.

 

Mais revenons à nos moutons.

Jay Z a loupé son coup sur les inédits du Prince de la Pop. Mais lorsque notre idole faisait encore partie de ce monde, le rappeur avait quand même réussi à obtenir les droits exclusifs de diffusion sur TIDAL pour le lancement de son album HITnRUN Phase One. Le mec s’est fait plaiz’ et a balancé une grosse opé de com’ pour l’occasion. Les gens écoutent tranquillement la musique disponible légalement sur TIDAL, tout se passe bien. Jusqu’à juin dernier.

La plateforme met alors en écoute l’essentiel du catalogue musical de Prince. Sans en posséder les droits. Et c’est là que ça part en cacahuète. La famille décide de porter plainte contre TIDAL, affirmant que les droits exclusifs n’étaient censés durer que 90 jours et surtout que le contrat ne concernait pas le reste du catalogue du prolifique génie de la pop. Ni Tidal ni la société Roc Nation de Jay Z "n'ont communiqué" avec les ayants droit "pour élargir l'offre des œuvres de Prince sur le service Tidal", peut-on lire dans la plainte déposée.

Mais qu’est-ce qui est passé par la tête de Jay Z ? Est-ce que c’est parce que cette histoire de morceaux inédits qui lui ont glissé entre les doigts lui est restée en travers de la gorge ? En tout cas, pour l’instant, le rappeur et son label n'ont pas souhaité faire de commentaire.




Crédit photo : Theo Wargo / Getty Images

+ de Jay Z sur Mouv'
+ de Prince sur Mouv'

 

/ le 17 novembre 2016

Commentaires