Jay Z poursuivi en justice par... Birdman

/ le 17 juillet 2015
Jay Z poursuivit en justice par... Birdman !
Depuis le lancement de son nouveau business, Tidal, Jay Z accumule les échecs. Une récente plainte déposée par Birdman, le patron de Cash Money, pourrait bien porter un coup fatal à son entreprise.

Si tout semblait réussir à Jay Z, le rappeur / entrepreneur vient peut-être de se lancer dans un business trop gros pour lui. Lancée il y a quelques mois, la plateforme de streaming Tidal peine à séduire les internautes malgré les exclusivités proposées par Beyoncé, Nicki Minaj et même Jay Z.

 

Dans un milieu dominé par Spotify et Pandora et avec l'arrivée d'Apple Music, Shawn Carter ne semble pas avoir les armes suffisantes pour combattre la concurrence. Le 4 juillet dernier, jour de la fête nationale américaine, il était fier d'annoncer la sortie du nouveau projet de Lil Wayne, Free Weezy Album, sur sa plateforme. Attendu par les fans depuis quelques mois, le rappeur de la Nouvelle-Orléans avait annoncé lors d'un concert son partenariat avec Jay Z. L'accord stipulait que Weezy cédait des droits de diffusion en échange de parts de la société.

 

Mais voilà, comme nous vous l'apprenions précédemment, Lil Wayne est en pleine procédure contre Birdman et lui réclame 51 millions de dollars ainsi que la rupture de son contrat chez Cash Money pour ne pas avoir respecté leurs accords concernant son prochain album.

Aujourd'hui, c'est Birdman qui poursuit Jay Z, pour la même somme, pour avoir diffusé illégalement des chansons de Lil Wayne sans l'accord de son label Cash Money, qui détient l'exclusivité d'exploitation de ces morceaux.

Un fâcheux quiproquo qui pourrait bien être fatal à Tidal si Birdman gagnait son procès.

 

 


 

Crédit Photo : Wikimedia

Plus d'infos sur Jay Z, ici.

/ le 17 juillet 2015

Commentaires