Jack Bauer au secours du Taj Mahal

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2013
Jack Bauer au secours du Taj Mahal
Les Indiens sont merveilleux. Et on ne doute pas que leur version de "24h chrono", qui sera diffusée à partir du mois prochain sur leur télé nationale, vaudra son pesant de cacahuètes-tandoori.

 

Jai Singh Rathod est le patron de la cellule anti-terroriste de Bombay. Sa femme vient d'être enlevée. Et ça tombe d'autant plus mal qu'il est déjà occupé à déjouer une tentative d'assassinat contre un candidat au poste de premier ministre. Autant dire qu'il s'apprête à vivre la journée la plus longue de sa vie. Une série va vous la raconter en temps réel. Ca vous rappelle quelque chose ?

 

Bande-annonce de 24, réalisé par Abhinay Deo © Colors, 2013

 

24 est une copie légèrement déformée de 24heures chrono, la série culte de Joel Surnow et Robert Cochran. Elle sera diffusée le mois prochain sur Colors, une chaîne indienne. Le scénario n'est pas tout à fait le même : l'histoire d'un candidat noir à la présidence n'aurait aucun sens en Inde. Mais dans l'ensemble, ceux qui ont suivi Jack Bauer dans ses aventures n'auront pas beaucoup de surprises.

 

Le dit Jack s'appelle donc ici Jai Singh Rathod. Kiefer Sutherland ne parlant pas couramment l'hindi, c'est Anil Kapoor qui le remplace. Les fans de la version US le reconnaîtront : il interprétait le président Omar Hassan dans la huitième et dernière saison du programme. C'est d'ailleurs lui qui est à l'origine de cette adaptation (la première au monde), dont il assure la production.

 

La cellule anti-terroriste de Bombay en pleine réunion de crise © Colors

 

Immense star en son pays, il a pu s'offrir les services de grands noms de Bollywood, comme Mandira Bedi, qui joue Nina Myers (enfin plutôt Nikita Rai, mais vous m'avez compris) ou Tisca Chopra (aka Teri Bauer). Et la réalisation est signée par un certain Abhinay Deo, illustre inconnu chez nous, qui n'hésite pas à affirmer que sa série "révolutionnera le style télévisuel". On attend de voir.

 

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2013

Commentaires