J. Cole a passé une journée avec les détenus dans la prison de San Quentin

/ le 02 août 2017
J. Cole a passé une journée avec les détenus dans la prison de San Quentin
Le rappeur joint le geste à la parole.

J. Cole a profité d'une petite pause pendant sa tournée "4 Your Eyez Only" pour visiter les détenus de la prison  de San Quentin en Californie.

Le rappeur utilise sa notoriété pour élever sa voix contre l'incarcération de masse. Un combat qu'il mène jusque dans ses concerts puisqu'une partie de sa tournée actuelle est réalisée vêtu d'une combinaison de prison tout en étant mis en scène par des policiers.

 

 

Cole est allé à San Quentin avec le président de Dreamville Records, Ibrahim Hamad et Felton Brown, chef de direction artistique de Dreamville. Les hommes ont passé la journée avec des détenus qui ont été condamnés à une peine d'emprisonnement à perpétuité.

 

"L'un des moments les plus émouvants depuis ce nouveau voyage. Passé un jour avec des frères dont les histoires ne se font pas entendre au-delà d'un mur. J'ai appris beaucoup, beaucoup de travail à faire. Ce système tentera de ne pas vous donner une voix mais nous écoutons.".

 

"Nous avons eu l'opportunité de passer la journée à la prison d'état de San Quentin et de rencontrer des détenus qui ne seront plus jamais libres. Cette expérience a été un bouleversement et j'aimerais pouvoir tout mettre en légende, mais ce serait pas faire justice".

 

Cole s'attaque à l'incarcération mais aussi aux injustices dans le système juridique dans des textes comme Immortel, Neighbours, et la piste de titre 4 Your Eyez Only, qui comprend ces lignes :

I dedicate these words to you and all the other children/Affected by the mass incarceration in this nation/That sent your pops to prison when he needed education.


 

Il a lui-même été victime d'une injustice de ce genre en mars 2016, lorsque ses voisins ont effectué une fausse déclaration auprès de la police, l'accusant de faire pousser et de vendre de la drogue. Une équipe SWAT (Special Weapons And Tactics, en gros les CRS ricains, quoi) a débarqué alors chez lui, impliquant une investigation très coûteuse. Une réaction disproportionnée et totalement injustifiée qu'il dénonce dans Neighbors, et notamment dans le clip où il montre les images filmées par les caméras à l'extérieur de son domicile.

 


Crédit photo : Nicholas Hunt / Getty Images

+ de J. Cole sur Mouv'

/ le 02 août 2017

Commentaires