"Iron Man 3" : le méchant aurait dû être une méchante

Par Sébastien Sabiron / le 19 mai 2016
Iron Man 3 : le méchant aurait du être une méchante
Trois ans après la sortie du film, son réalisateur révèle qu'"Iron Man" 3 a du être réécrit. Dans le script original, le vilain de l'histoire était une femme. Marvel a imposé que ce soit un homme pour vendre plus de figurines.

Y'aurait-il un léger problème de sexisme dans le monde merveilleux du "Marvel Cinematic Universe" ? Sorti en 2013, Iron Man 3 est tantôt adoré pour son humour, tantôt détesté pour son scénario faiblard. En cause notamment, le vilain de l'histoire : le Mandarin interprété par Ben Kingsley, pas vraiment à la hauteur des comics selon les fans.

Le Mandarin, un homme un vrai © The Walt Disney Company


Présent à Cannes pour The Nice Guys, son dernier film projeté hors compétition, le réalisateur Shane Black (à qui l'on doit aussi l'excellent Kiss Kiss Bang Bang avec Robert Downey Jr.) a fait d'étonnantes révélations sur la mise en oeuvre du projet Iron Man 3 :

Ce que je peux vous dire, c'est qu'il y avait un petit problème dans la première version du scénario. Le problème, c'est que le méchant devait être une femme. On avait fini le script et on a reçu un mémo sans ambiguïté, nous disant que ce n'était pas envisageable [...] Après avoir pris des avis extérieurs, ils avaient décidé que les jouets ne se vendraient pas aussi bien s'il s'agissait d'une femme. Donc on a du réécrire entièrement le script pour faire des jouets.


 

Dans le script final, le méchant féminin voulu par Shane Black devient Aldrich Killian, l'autre méchant du film, interprêté par Guy Pearce, un vrai mâle, à la grande déception du réalisateur :
 

Ils n'ont pas voulu d'un Killian féminin, ils voulaient un Killian masculin. J'aimais pourtant l'idée , comme dans Remington Steele, on pense que c'est un homme, mais à la fin, on se rend compte que c'est une femme qui tenait le rôle. Ils ont juste dit : "pas moyen".


 

Aldrich Killian a.k.a Guy Pearce © The Walt Disney Company


Shane Black précise que le mémo ne venait pas de Kevin Feige, (tout puissant patron de Marvel Studios), mais d'un autre service de la société.

Pectoraux vs boobs 

Visiblement décidé a balancer, le metteur en scène revient aussi sur certains choix qui ont pu dérouter le public. Comme la mort expéditive de Maya Hansen, interprétée par Rebecca Hall. Là encore, il semble que Marvel ne souhaitait pas donner trop d'espace aux personnages féminins.

On a remplacé pas mal de choses. Le personnage de Stéphanie Szostak (Brandt) était plus important au début, et on l'a réduit. Le personnage de Rebecca Hall (Maya Hansen) était aussi plus important à un moment, et on l'a réduit.


 

Maya Hansen malmenée dans Iron Man 3 © The Walt Disney Company


Mickey Mouse est t-il misogyne ?

Propriétaire des Studios Marvel, Disney a déjà plusieurs fois créé la controverse sur la place accordée aux femmes dans ses produits dérivés. A la sortie de Star Wars Episode VII, il était quasiment impossible de trouver une figurine à l'effigie de Rey (Daisy Ridley), pourtant le personnage principal du film.

Même problème pour Black Widow, jouée par Scarlett Johansson dans les films Marvel. Sa figurine existe bien, mais dans un premier temps le marketing n'avait pas jugé utile d'en créer une nouvelle version pour la sortie récente de Captain America : Civil War (notre critique ici). Une pétition lancée l'an dernier réclame la présence de Black Widow dans tout le merchandising relatif aux Avengers.

Black Widow, poupée badass © Marvel


Les fans réclament aussi à cor et à cri une franchise Black Widow au cinéma. Le Saturday Night Live a imaginé à quoi pourrait ressembler un film Marvel centré sur une femme. Et c'est hilarant. 



Pour voir Black Widow en gros sur les affiches, il faudra patienter encore un peu. Kevin Feige a tout récemment reconnu qu'une franchise est à l'étude. Mais le premier film ne sortira pas avant 2019.


 

Images d'illustration : © The Walt Disney Company

Par Sébastien Sabiron / le 19 mai 2016

Commentaires