Interstellar oublié des Golden Globes

Par Augustin Arrivé / le 12 décembre 2014
Interstellar oublié des Golden Globes
La liste des nominations pour les Golden Globes 2015 a été révélée dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle privilégie des films encore inédits en France, écartant les gros titres de la fin d'année, "Gone Girl" et "Interstellar".

 

C'est une habitude mais ça n'a jamais été si flagrant : les Golden Globes se disputeront cette année entre des longs-métrages encore inconnus du public français.

Les nommés des catégories ciné

Ainsi Birdman, le nouveau film d'Alejandro Gonzales Iñarritu (21 grammes, Amours chiennes), qui avec sept nominations domine la liste publiée la nuit dernière, ne sortira chez nous qu'un mois plus tard. Il faudra s'armer de patience avant de découvrir cette fable sur le monde du show-business avec un Michael Keaton (le Batman de Tim Burton et sosie officiel de Julien Lepers) au premier plan.

 

Sur les dix principaux films (cinq comédies et cinq drames) en compétition, seuls trois (Boyhood, Pride et The Grand Budapest Hotel) seront sortis dans nos salles au moment de la cérémonie, le 11 janvier prochain. Seul St Vincent est un cas à part : il n'a pas trouvé de distributeur en France et s'est contenté d'une diffusion sur Netflix. Difficile, dès lors, d'avoir un avis tranché.

On s'étonne simplement du sort réservé à l'odyssée SF de Christopher Nolan Interstellar (nommée pour sa seule musique) et au polar Gone Girl qui s'en sort à peine mieux (nommé pour sa réalisation et son actrice principale).

  • Meilleur film dramatique

 

Les cinq nommés pour le Golden Globe du meilleur film dramatique

 

Boyhood (de Richard Linklater), Une merveilleuse histoire du temps (de James Marsh), Foxcatcher (de Bennett Miller), The Imitation Game (de Morten Tyldum) et Selma (d'Ava DuVernay).

Tendance forte de ces dernières éditions, le biopic phagocyte cette année la catégorie, représenté par quatre films sur cinq. Il faudra donc choisir entre les vies de Martin Luther King (Selma), Stephen Hawking (Une merveilleuse histoire du temps), du champion olympique Mark Schultz et du cryptologue Alan Turing. Et si l'audace formelle du Boyhood de Linklater emportait la partie ?

  • Meilleure comédie ou film musical

Les cinq nommés pour le Golden Globe de la meilleure comédie ou du meilleur film musical

 

Birdman (d'Alejandro Gonzales Iñarritu), St Vincent (de Theodore Melfi), Into the Woods (de Rob Marshall), Pride (de Matthew Warchus) et The Grand Budapest Hotel (de Wes Anderson).

A part l'étonnante surexposition de l'homme-oiseau d'Iñarritu, la seule surprise de cette édition vient d'Into The Woods. Mais peut-être fallait-il obligatoirement réserver une place à une comédie musicale, genre très apprécié du public américain (rappelons-nous du succès des Misérables).

Les nommés des catégories télé

Les mini-séries sont-elles en train de s'emparer de la création télé ? Genre bâtard dans sa temporalité, à mi-chemin entre la brièveté d'un film et l'étalement d'une série, ces programmes dominent aujourd'hui les nominations (Fargo et True Detective sont nommés respectivement cinq et quatre fois, aucune série au long cours ne fait aussi bien). A moins que la compétition soit plus relevée du côté des séries classiques, dont la multiplicité des titres implique un partage équitable du palmarès.

L'autre fait notable, c'est le renforcement des productions Internet. House of Cards conserve son pouvoir de fascination (le feuilleton avait déjà offert un Golden Globe à Robin Wright l'an dernier), rejoint cette année par une autre série Netflix (Orange Is The New Black) ainsi que par un titre des nouveaux studios Amazon (Transparent).

  • Meilleure série dramatique

 

Les cinq nommés pour le Golden Globe de la meilleure série dramatique

 

The Affair (Showtime), Downton Abbey (ITV), Game of Thrones (HBO), The Good Wife (CBS) et House of Cards (Netflix).

Maintenant que l'invulnérable Breaking Bad a disparu de l'antenne, ça laisse des places libres pour de nouveaux challengers. The Good Wife, dont toute la critique salue unanimement la dernière saison, aura-t-elle l'étoffe de reprendre le flambeau ? Probablement.

D'autant qu'on imagine mal Game of Thrones occuper l'espace : la série événement n'a reçu qu'un seul Golden Globe depuis sa création, celui du meilleur second rôle en 2012 pour Peter Dinklage (aucun Stark ni aucun Lannister n'est nommé cette année).

  • Meilleure série comique

 

Les cinq nommés pour le Golden Globe de la meilleure série comique

 

Transparent (Amazon), Silicon Valley (HBO), Orange Is The New Black (Netflix), Jane The Virgin (CW) et Girls (HBO).

Incroyable ! The Big Bang Theory et Modern Family ne figurent pas dans cette liste de nommés ! Leonard, Sheldon et Penny payent peut-être leurs cachets mirobolants. Ou peut-être Modern Family pâtit-il de ses razzias successives aux Emmys. Quoiqu'il en soit, ce renouvellement offre une fenêtre de tir à l'excellente Lena Dunham pour s'imposer enfin avec ses Girls.


Et l'an dernier, les Golden Globes, ça avait donné quoi ? La réponse est par ici.

Photo de couverture : affiche de The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson © 20th Century Fox, 2014

Par Augustin Arrivé / le 12 décembre 2014

Commentaires