Internet se soulève contre la surveillance

Par Augustin Arrivé / le 11 février 2014
Internet se soulève contre la surveillance
La mobilisation est sans pareille. Plus de 6.000 sites Internet à travers le monde appellent à manifester ou à écrire aux élus pour ce Safer Internet Day. Leurs équipes protestent contre la surveillance paranoïaque des données par les gouvernements.

 

The Day We Fight Back, "le jour où nous ripostons" en français. On dirait le titre d'un blockbuster testostéroné, genre Michael Bay. Ce jour est arrivé, mais ce contre quoi nous sommes invités à riposter, ce n'est ni un monstre extraterrestre, ni un robot tueur. The Day We Fight Back est une gigantesque opération mondiale de lutte contre la surveillance de masse. 6.000 sites internet et sociétés numériques y participent parmi lesquels quelques géants de la toile : Reddit ou Mozilla, pour ne citer qu'eux.

Ce 11 février, jour de l'Internet plus sûr, les organisateurs voient grand : "Ensemble nous allons lutter contre les puissants qui cherchent à observer, collecter et analyser le moindre de nos faits et gestes numériques. Ensemble, nous allons faire comprendre qu'un tel comportement n'est pas compatible avec un gouvernement démocratique. Ensemble, en s'obstinant, nous gagnerons ce combat."

 

La bannière "The Day We Fight Back" traduite en persan /Wikimedia Commons CC By 4.0

 

Vous êtes invités à participer sur les réseaux sociaux. Un hashtag (#stopspying) a été déployé sur twitter, compilant des messages du Canada à l'Iran. Vous pouvez aussi récupérer une bannière à poster sur facebook ou sur votre site perso. "Cher internet", y lit-on. "On en a marre de se plaindre des agissements de la NSA, nous voulons de nouvelles lois pour réduire la surveillance numérique."

 

Bannière "The Day We Fight Back" à télécharger

 

Il y a deux ans, des sites comme Wikipedia ou Wordpress avaient fermé boutique l'espace d'une journée en signe de protestation. L'opposition visait alors une proposition de loi américaine anti-piratage (SOPA) qui réduisait les possibilités de créations sur le net (comme le projet ACTA en Europe). Face à l'ampleur des protestations, SOPA et ACTA ont finalement été abandonnées.

Cette fois, pas de nouveau blackout prévu, mais un appel à interpeler vos élus pour réclamer de nouvelles lois, non pas restrictives comme ACTA, mais réellement protectrices, des lois qui empêcheraient à l'avenir une répétition du scandale des écoutes de la NSA. Les entreprises participantes enverront les mails pour vous. Il suffit de vous inscrire.

 

The Day We Fight Back 2014, vidéo de présentation par les Anonymous

 

Parmi les autres événements recensés, citons à 16h, une manifestation prévue devant l'ambassade américaine de Copenhague, ou bien à 17h devant la mairie de Chicago (bon voyage). Enfin des discours devraient émailler la journée, en hommage à Aaron Swartz, militant de l'Internet libre qui s'était suicidé juste avant l'ouverture de son procès, à New York, en 2012.

 

Tous nos articles sur les actions des Anonymous sont dispos en cliquant ici.


Photo de couverture : The Day We Fight Back Banner

Par Augustin Arrivé / le 11 février 2014

Commentaires